Prêt immobilier : des leviers pour contrer la hausse des taux

Prêt immobilier : des leviers pour contrer la hausse des taux

Tous les courtiers sont plus ou moins en alerte depuis la hausse continue des taux de prêt immobilier. En effet, l’année 2010, grâce à des taux très bas historiques, la renégociation de crédit a connu un boom sans précédent. C’était aussi une année excellente pour les courtiers débordés par le nombre de demandes d’études de dossier de prêt. La hausse des taux sonne la fin de la fête. En revanche, le courtier Credixia reste optimiste face à cette hausse. Selon lui « malgré une légère remontée, les taux restent historiquement bas. En moyenne, chez CREDIXIA un emprunteur qui s’endette sur 20 ans obtient aujourd’hui un taux de 3,80 %, contre 4,80 % en 2008.» Effectivement si on compare la situation actuelle avec l’un des points les plus hauts des taux survenue en raison de la crise, on peut rester optimiste.

Le courtier Crédixia souligne toutefois qu’il existe des mécanismes pour atténuer les effets de la hausse des taux. Les primo-accédents peuvent par exemple demander à bénéficier du nouveau prêt à zéro plus, et ce, sans condition de ressources. D’autre part, en allongeant la durée du prêt, on peut aussi réduire la mensualité sans « faire exploser le coût de son crédit« . La dernière astuce et non la moindre réside dans la délégation d’assurance. Depuis la loi Lagarde, chaque emprunteur peut choisir une assurance emprunteur|assurance emprunteur individuelle (non plus une assurance groupe de l’organisme prêteur) avec à la clef une économie de 0.10 à 0.20 point. Le courtier précise même que l’emprunteur peut « réaliser jusqu’à 60% d’économie sur le coût de » son assurance emprunteur.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.