Les banques continuent de baisser leurs taux de crédit selon Meilleurtaux.com

Les banques continuent de baisser leurs taux de crédit selon Meilleurtaux.com

Contrairement à son confrère Empruntis.com, le courtier Meilleurtaux.com vient de faire part d’une nouvelle baisse des taux des crédits immobiliers. Pour Empruntis.com, les taux se sont stabilisés en avril, avec une légère inflexion de 0,05 point sur les prêts immobiliers d’une durée de 15, 20 ou 25 ans. Selon Meilleurtaux.com, les banques continuent de revoir à la baisse leurs barèmes, maintenant ainsi les taux à un niveau historiquement bas. Elles sont notamment confortées dans leur politique de taux par la dernière décision de la Banque centrale européenne (BCE), qui a décidé de conserver inchangé son principal taux directeur à 1 %. En conséquence pour le début du mois de mai, 70 % des banques partenaires de Meilleurtaux.com ont baissé leur taux de crédit de 0,11 point en moyenne et jusqu’à 0,20 point pour certaines. « Les conditions de crédit sont actuellement très favorables, constate Sandrine Allonier, responsable des études économiques chez Meilleurtaux.com. Les taux fixes sur 15 ans n’ont atteint ce niveau que durant huit mois depuis 10 ans, entre juin 2005 et avril 2006 ». Les banques proposent en effet un taux fixe hors assurance pouvant atteindre 3,35 % sur 15 ans, un niveau jamais atteint depuis avril 2006.

Reste à savoir si cette situation va se maintenir dans les mois à venir : en cas de remontée de l’inflation, la BCE pourrait choisir d’augmenter son taux directeur, ce qui influencerait à la hausse les taux des crédits immobiliers. « Nous pensons que les taux vont rester à un niveau très bas au moins jusqu’à la fin du 3ème trimestre 2010. Les banques souhaitent actuellement conquérir de nouveaux clients en proposant les meilleures conditions de crédit aux futurs acheteurs. Aucune hausse significative ne devrait intervenir avant l’autonome prochain », estime Sandrine Allonier. Les emprunteurs, en tous cas, sont décidés à concrétiser assez rapidement leurs projets immobiliers : « Nous constatons en effet une hausse de 10 % de la demande de crédit au premier trimestre 2010 par rapport à la même période en 2009. Et 30 % des futurs emprunteurs qui nous sollicitent ont déjà signé un compromis de vente ou sont en passe de le faire », précise Sandrine Allonier. En tous cas, tant que les taux des prêts immobiliers seront bas, les prix des biens immobiliers ne baisseront pas.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.