Faut‐il renégocier son prêt immobilier ?

Faut‐il renégocier son prêt immobilier ?

Selon l’Observatoire du financement des marchés résidentiels Crédit Logement/CSA, les emprunteurs bénéficient toujours de conditions avantageuses pour emprunter.

Les taux à leur plus bas niveau historique : au mois d’octobre, les taux des prêts immobiliers se sont établis en moyenne à 3,26 % (hors assurance et coût des sûretés), soit 3,38 % pour l’accession dans le neuf et 3,22 % pour l’accession dans l’ancien. Des taux d’intérêt à comparer aux 3,30 % observés en septembre, soit 3,25 % dans le neuf et 3,28 % dans l’ancien. « Les taux des prêts qui étaient déjà descendus à leur niveau le plus bas de l’Après-guerre depuis août dernier ont donc encore cédé 8 points de base en octobre », remarque l’Observatoire Crédit Logement / CSA. Profitant de ces taux très bas, les établissements de crédit poursuivent leur stratégie de redynamisation du marché. En effet, « après un début d’année qui avait surpris par la rapidité avec laquelle la production de crédits immobiliers aux particuliers se redressait, l’offre des banques a redoublé de dynamisme depuis l’été », rappelle l’Observatoire. Ainsi, de par la baisse des taux, les banques ont permis aux marchés immobiliers de retrouver leur vigueur perdue durant la crise. De fait, la production réalisée à taux variable est restée stable en octobre pour s’établir à 6,5 %.

Ceux qui ont déjà souscrit un prêt immobilier peuvent profiter des taux bas en renégociant leur crédit soit auprès de la banque qui a émis l’offre de prêt, soit auprès d’une banque concurrente. Cela peut permettre à l’emprunteur soit de diminuer le montant de sa mensualité, soit de réduire la durée de remboursement du prêt immobilier et ainsi de réduire le coût total du crédit. Selon Empruntis.com, la moyenne des économies réalisées suite à une renégociation de prêt est de l’ordre de 30 000 euros, soit 3 ans de gains sur la durée de prêt initialement prévue. De quoi décider plus d’un emprunteur à faire des simulations. Si vous faites partie des personnes ayant emprunté au moment où les taux étaient au plus haut, n’hésitez pas à demander une simulation gratuite. Les renégociations de prêt immobilier sont des opérations rapides : entre 1 mois et 1 mois et demi selon Empruntis.com.

Mais avant de vous lancer dans une renégociation de crédit, sachez que plusieurs éléments sont à prendre en compte. Dans le cas où vous avez emprunté à taux variable, sachez qu’il vous est également possible de convertir le taux variable en taux fixe car les taux variables, actuellement au plus bas, risquent de remonter. « Cette opération n’est pas toujours rentable compte tenu des frais importants qu’elle peut entrainer : indemnités de remboursement anticipé, frais de garantie, frais de dossier, soit jusqu’à 5 % du capital restant du au total », précise Sandrine Allonier.

Voici les différents éléments à étudier pour savoir s’il est intéressant de renégocier le taux de son crédit immobilier :

 vous avez souscrit votre prêt immobilier depuis moins de deux ans ou il vous reste encore minimum 15 ans à rembourser,

 l’écart entre le taux actuel du marché et le taux obtenu lors de la souscription du prêt immobilier est supérieur à 1 point,

 vous avez négocié lors de la souscription de votre crédit immobilier l’absence de pénalités de remboursement anticipé,

 vous disposez d’un apport supplémentaire qui vous permettra de diminuer la durée du crédit et le montant emprunté.

taux-dossier-renegociation.jpgSi après examen, l’opération s’avère intéressante, vous pourrez toujours contacter votre banque et un courtier en crédit pour tenter d’obtenir des conditions plus favorables. Au passage par exemple, vous pourrez demander une délégation d’assurance de prêt. En souscrivant auprès d’un autre assureur une assurance emprunteur plus avantageuse, vous pourrez ainsi réduire sensiblement le coût total du financement de votre projet immobilier. Néanmoins, n’oubliez pas que la partie s’annonce difficile : votre banque n’est pas tenue de renégocier les conditions de prêt, ou en cas d’acceptation, elle vous demandera de souscrire l’assurance de groupe qu’elle propose habituellement. Vous ne pourrez pas forcément gagner sur tous les plans… mais ça vaut la peine d’essayer.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.