2010 : incertitudes sur le marché du crédit immobilier

2010 : incertitudes sur le marché du crédit immobilier

Le courtier en crédit immobilier Meilleurtaux.com revient sur une année 2009 du marché du crédit immobilier en demi-teinte et nous offre ses prévisions pour 2010. Meilleurtaux.com s’inscrit dans l’esprit des autres courtiers et nous annonce une année 2010 dominée par des incertitudes. Ce que l’on peut retenir de 2009, c’est la forte chute des taux de près de 1 point, baisse enclenchée depuis 2008, et il faut remonter en 2002/2003 pour observer le même phénomène. Pour les emprunteurs, cela se traduit concrètement par un gain de 9 000 euros sur une durée de 15 ans (les taux fixes sont passés de 4,60 % à 3,60 % en 12 mois, entraînant ainsi une hausse de la capacité d’emprunt des ménages de 7 % et une baisse du coût total du crédit de 18 %). Une telle baisse rend solvable un certain nombre de ménages malgré des conditions d’emprunt plus rigoureuses. Parallèlement à la baisse des taux, les prix immobiliers ont eux aussi baissé, ce qui a eu pour conséquence un recul des montants moyens de prêts et d’opérations financées respectivement de – 7,5 % et – 5 %. Dans le même temps, le montant de l’apport personnel a augmenté de 2,5 %.

Les courtiers en crédit immobilier se démarquent

Dans une année marquée par la crise du marché immobilier, les courtiers ont prouvé l’intérêt de leur métier. Tandis que la production globale des crédits immobiliers a baissé de 29 %, celle des courtiers n’a accusé qu’un recul de 7 % (source : IHS Global Insight). Avec 19.9 % de la production totale de crédit, le courtage en crédit immobilier s’inscrit de plus en plus dans le paysage français. Mais les temps sont difficiles pour les courtiers, le regain d’intérêt n’aboutissant pourtant qu’à peu de concrétisation des dossiers de demande de prêt immobilier. Ainsi, si Meilleurtaux.com a enregistré une explosion de simulations sur son site (les dossiers via internet ont augmenté de 47 % et 58 % par rapport à octobre et novembre 2008), « Pour autant, le nombre de dossiers de prêt effectivement concrétisés est en baisse de 30 % sur un an en raison notamment de la frilosité des particuliers dans un contexte de crise et du report de nombreux projets immobiliers, notamment durant le premier semestre 2009 ».

Prévisions 2010 de Meilleurtaux.com

Le courtier n’est pas très optimiste pour 2010, et parle d’une année remplie d’incertitudes où les mesures gouvernementales en soutien au marché immobilier sont en diminution. Le doublement du prêt à taux zéro dans le neuf, par exemple, sera revu à la baisse à partir de juillet 2010. Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt subira aussi son coup de canif, passant de 40 % à 30 % la première année et de 25 % à 15 % pour les quatre années suivantes.

Avec 4 millions de chômeurs, la conjoncture n’est pas des plus roses, le moral des ménages est en phase avec les rigueurs de l’hiver après plusieurs mois d’embellie. Malgré des taux de crédit très bas, l’attentiste est de mise. Pour 2010, Meilleurtaux.com annonce des taux de crédit immobilier stables pour le premier trimestre 2010. Le courtier observe que pour janvier 63 % de ses banques partenaires ont baissé leurs taux de 0,15 point en moyenne, même si dans le même temps 7 % ont augmenté leurs taux de 0,1 point. Comme les autres courtiers, Meilleurtaux.com estime que la Banque centrale européenne pourrait relever son taux directeur au-delà de 1 % à partir du second semestre 2010, entraînant par un effet mécanique la hausse des taux de crédit immobilier.

indicateur-taux-credit-2010.gif

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.