Banques : l’État maintient la pression

Banques : l’État maintient la pression

Suite à la réunion du gouvernement et des dirigeants des grandes banques françaises le 7 août dernier, la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi Christine Lagarde entend maintenir la pression sur les banques. Aussi les recevra-t-elle à nouveau le 24 août, tandis que Nicolas Sarkozy a choisi de les convoquer dès le lendemain 25 août. Sur la table des discussions, les questions sur le financement de l’économie et la question des rémunérations variables seront évoquées en priorité. Concernant le soutien à l’économie et notamment au crédit, le gouvernement réclame plus d’engagements de la part des banques à faire leur métier, bien que celles-ci estiment avoir pleinement joué leur rôle. L’Etat attend des banques qu’elles accordent plus de crédits aux entreprises et aux particuliers, et Christine Lagarde évoque la possibilité de sensibiliser les responsables des crédits des agences bancaires locales pour permettre aux PME et aux particuliers d’accéder « à du financement ».

En matière de prêt immobilier|prêt immobilier, certains courtiers témoignent du retour des banques dans les courses, d’autres évoquent en revanche des conditions d’octroi de prêt toujours aussi drastiques, notamment pour ceux qui travaillent surtout dans le domaine de restructuration de prêts, du rachat de crédits et du crédit hypothécaire|crédit hypothécaire. Les profils de leurs clients sont beaucoup plus risqués et les banques moins à la recherche de ce type de clientèle. Pourtant, selon le courtier en ligne Empruntis, les taux sont très bas, compte tenu de la baisse des prix de l’immobilier, les conditions sont réunies pour emprunter dans de bonnes conditions pour concrétiser un projet immobilier, qu’il s’agisse de l’acquisition d’une résidence principale ou d’un investissement locatif type Scellier|Scellier. Interrogé par Immosphère (Décideurs TV), Christian Camus, directeur général du coutier en crédits Meilleurtaux.com, « il n’y a eu jamais autant de facteurs de soutien au crédit ». Les banques se défendent donc de tout blocage, mettant notamment en cause la faiblesse de la demande, liée à l’attentisme des emprunteurs inquiets de la situation économique, de l’emploi et des prix du marché immobilier|Marché immobilier.

 Taux de crédit immobilier chez les meilleurs courtiers

Indicateur des taux fixes de crédit immobilier (hors assurance) – Taux excellents – 14 août 2009
Courtiers 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Empruntis 3,85 % 3,99 % 4,05 % 4,53 %
AB Courtage 3,80 % 3,99 % 4,05 % 4,30 %
Cafpi 3,68 % 3,99 % NC NC
Credixia 3,85 % 4,00 % 4,05 % 4,65 %
Cyberpret 3,85 % 4,00 % 4,05 % 4,60 %
In&Fi 4,00 % 3,99 % 4.05 % NC %
Meilleurtaux 3,90 % 4,00 % 4,25 % 4,70 %
Moyenne 3,85 % 3,99 % 4,08 %4,56 %

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.