Tendance du marché immobilier : regain de pessimisme

Tendance du marché immobilier : regain de pessimisme

Immonot.com publie tous les deux mois la tendance du marché immobilier.

Cette dernière est issue d’une enquête nationale réalisée auprès d’études notariales, décryptée par le Professeur Bernard Thion pour Immonot.com.

L’enquête concerne les mois d’octobre et novembre 2013.

Baisse d’activité hivernale : Alors qu’une embellie se dessinait depuis quelques mois, les mauvaises nouvelles s’accumulent en cette fin d’automne. Le pessimisme l’emporte ainsi largement pour les résultats de fin d’année, comme si ces prévisions reflétaient des évènements économiques et sociaux. Graphiquement, on observe une forte déconnexion entre, d’une part, les volumes enregistrés ces deux derniers mois (courbe bleue), conformes à ceux prédits fin août et, d’autre part, la chute des prévisions à fin décembre (courbe verte). « Pas d’amélioration du marché, perspectives peu encourageantes à l’approche de l’hiver jusqu’à fin janvier ! » prédit Me Leturgie à Bavay dans le Nord.

activite-des-services-negociation.jpgMalgré un niveau d’activité stable et conforme aux prévisions, les négociateurs sont beaucoup plus pessimistes pour la fin d’année.

La tendance baissière des prix

Alors qu’à la fin de l’été, les acheteurs semblaient avoir repris durablement le chemin de la négociation, laissant croire à une reprise du marché, les premiers frimas ont amené un gel sensible des transactions. Il est accompagné d’une tendance à la baisse des prix. « La majorité des acheteurs est dans le doute et a besoin d’être rassurée sur l’évolution des prix » observe-t-on en l’étude de Mes Bouvet et Plancher au Mans. Cela se traduit par une demande d’efforts supplémentaires aux vendeurs, qu’il s’agisse de logements, de terrains ou de commerces.

prevision-d-evolution-des-prix.jpgAprès six mois d’opinions plutôt favorables sur l’évolution des prix, le doute s’immisce chez les acheteurs et pèse sur les prix immobiliers.

Le conseil des notaires

On assiste à un léger revirement des positions adoptées par les notaires concernant l’évolution à plus long terme. 64 % des notaires conseillent encore de vendre avant d’acheter un autre bien, mais cette option tend à perdre des partisans (ils étaient 79 % il y a quelques mois). A l’inverse, de plus en plus de notaires (29 % contre 17 %) préconisent d’acheter un bien en premier et misent sur une valorisation des prix. Il en va de même pour les terrains avec des écarts plus limités. La diminution des offres aurait pu en être une explication. Mais ce n’est a priori pas le cas, puisque leur nombre a augmenté sensiblement ces derniers mois. Il faut donc en déduire que, même s’ils demeurent toujours minoritaires, de plus en plus de notaires croient à une reprise du marché en 2014.

logements-2.jpgterrains-2.jpg– sources : www.immonot.com, décembre 2013

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.