Reprise relative de l’immobilier en Ile-de-France fin octobre 2009

Reprise relative de l’immobilier en Ile-de-France fin octobre 2009

Le nombre de ventes en Ile de France est reparti à la hausse fin octobre 2009 selon les statistiques publiées par les Notaires. Ainsi, les mois d’août, septembre et octobre 2009 ont vu le nombre de ventes de logements anciens en Ile-de-France progresser de 12 %, totalisant 35 100 ventes, par rapport aux mêmes mois de l’année 2008 avec seulement 31 300 ventes. « Sur un an, la reprise est générale pour la catégorie « tous logements anciens » à l’exception de la Seine-Saint-Denis (- 2%) », observent les Notaires. Les variations positives s’échelonnent donc entre + 2 % de ventes pour la Seine-et-Marne et + 22 % pour les Yvelines ! Le Val-d’Oise n’est pour autant pas loin avec + 20 % de ventes de logements anciens. En moyenne, le marché francilien a vu le nombre de ventes de logements anciens augmenter, totalisant ainsi 24 300 appartements et 10 800 maisons sur les 3 mois concernés par l’étude (août, septembre et octobre 2009). En outre, les Notaires estiment à environ 170 000, le nombre de logements anciens en Île-de-France devant faire l’objet d’une transaction en 2009. On est, certes, loin des 240 000 ventes des années 2006 et 2007 mais néanmoins quasiment au niveau de 2008, avec ses 200 000 ventes.

Côté prix, la chute semble enrayée. « Pour l’ensemble de la région, la baisse des prix régresse en rythme annuel et passe sous les – 8 % », remarquent les Notaires. La légère hausse des prix, observée entre juillet et octobre est « l’expression d’une stabilisation des prix accompagnée d’un effet de saison, déjà évoqué antérieurement ; les prix étant toujours plus haussiers en été et au début de l’automne », ajoutent les Notaires. Ainsi, en variation annuelle, la capitale enregistrait une baisse des prix des logements anciens de- 6,8 % en octobre contre – 6,9 % en septembre. Le phénomène est identique en banlieue avec – 7,9 % en octobre contre – 8,4 % en septembre en Petite Couronne et – 8,8 % en octobre contre – 9,6 % en septembre en Grande Couronne. Si l’on dissocie les appartements des maisons, l’écart entre l’évolution des indices des prix des appartements et celui des maisons se réduit encore : les maisons ont baissé de – 9,3 % contre – 7,1 % pour les appartements en un an. Les prix sont ainsi revenus à leurs niveaux de décembre 2006. Les Notaires confirment donc la tendance pressentie par nombre de professionnels : le retour des acquéreurs est bien réel.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.