Rentrée immobilier neuf : baromètre des prix

Rentrée immobilier neuf : baromètre des prix

Cette rentrée 2013 est marquée par une forte variabilité des prix de l’immobilier neuf parmi les 10 plus grandes villes de l’hexagone. Parmi ces 10 localités, sur les 6 derniers mois, pour le trois-pièces, surface de référence, le baromètre du portail Trouver-un-logement-neuf.com, indique même une tendance à la hausse pour quatre d’entre elles. Les six autres, dont Paris, restent à la baisse.

Si les derniers baromètres des prix de l’immobilier neuf de Trouver-un-logement-neuf.com montraient clairement une tendance baissière des prix du neuf, le baromètre de cette rentrée 2013 dans les 10 plus grandes villes de France est plus contrasté.

À Lille, Strasbourg, Bordeaux, les prix de l’immobilier neuf restent dans le vert

Ainsi, par rapport à six mois en arrière, la baisse se poursuit : – 0.81 % pour le prix d’un trois-pièces à Bordeaux, soit une moyenne de 246 000 € ; – 1.42 % sur un trois-pièces à Strasbourg, soit 209 000 € et même – 2.73 % sur le prix d’un trois-pièces à Lille, comparé à février dernier, soit 214 000 €. Bordeaux et Lille montrent une tendance baissière sur toutes les surfaces ou presque, tandis que Strasbourg est en voie de stabilisation tout en proposant le prix le plus attractif pour un trois-pièces parmi les 10 plus grandes villes.

LILLEÀ Paris, Nantes et Toulouse, une hausse est visible ces dernières semaines

À Paris, Nantes et Toulouse, même si le prix du trois-pièces reste largement en baisse comparé à février dernier, il a tendance à remonter depuis cet été.

Exemple le plus symbolique à Paris où le prix moyen d’un trois-pièces a baissé de presque 8 % en 6 mois, passant de 732 000 € à 674 000 €, mais où l’on note tout de même une remontée des prix depuis juillet : + 3.22 %.

Même scenario à Toulouse, après la plus forte baisse de ce baromètre : – 8.55 % en 6 mois, le prix de référence pour un T3 augmente de nouveau pour s’établir à 214 000 €, soit + 1.42 % en un mois.
À Nantes, la hausse des prix semble reprendre sur les petites surfaces, la diminution se poursuivant sur les grands logements. Comparé à six mois en arrière, la tendance reste tout de même à la baisse pour le trois-pièces : – 0.85 % à 6 mois, mais + 0.43 % sur le dernier mois, à 233 000 €.

À noter que ces récentes augmentations de prix n’ont pas encore compensé les fortes baisses du premier semestre.

NantesÀ Nice, Marseille, Montpellier et Lyon, l’augmentation des prix du neuf se poursuit

Illustration à Lyon où le prix moyen d’un trois-pièces est passé de 272 000 € en février, à 284 000 € en juillet, et même 286 000 € en cette fin août. Cela représente une hausse de 5.15 % en 6 mois. Idem à Marseille, + 4 % et à Montpellier, + 1.27 % en 6 mois.

Nice et Lyon, restant ainsi avec Paris, sur le podium des grandes villes les plus chères de France. Si les évolutions peuvent varier selon les surfaces à Marseille et Montpellier, la tendance est clairement haussière sur les 6 derniers mois à Nice quelle que soit la typologie de logement. A noter qu’en cette rentrée 2013, Lille, Strasbourg et Toulouse sont les agglomérations les plus attractives de ce baromètre ; compter environ 210 000 € pour y acheter un trois-pièces.

LyonConsultez Trouver-logement-un-neuf.com : trouver-logement-un-neuf.com

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.