Détérioration du marché immobilier au Royaume-Uni

Détérioration du marché immobilier au Royaume-Uni

La crise perdure sur le marché immobilier britannique. Selon la banque Halifax, les prix des logements au Royaume-Uni ont enregistré en novembre leur baisse la plus la forte depuis le début des années 1980, retrouvant au passage leur niveau de l’été 2005. Les acquéreurs se font de plus en plus rares, et par conséquent, les prix poursuivent leur baisse pour le dixième mois consécutif, avec un recul de 2,6 % en novembre. Sur les trois derniers mois, en comparaison annuelle, le recul est de 14,9 %. Le prix moyen d’un logement est retombé à 163 605 livres sterlings (environ 190 000 euros), soit le niveau du mois de juillet 2005, à 163 445 livres sterlings.

Les dernières études publiées par les experts du Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS) sont venus confirmer ce constat : « Le nombre de ventes par agence immobilière a baissé très légèrement au cours des trois derniers mois », selon le RICS, atteignant ainsi un nouveau plus bas historique. En variation annuelle, le nombre moyen de transactions a chuté de 55 %. Entamée en août 2007, la baisse des prix se poursuit constatée par les trois-quarts des agents immobiliers interrogés par le RICS.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.