Marché immobilier : bilan du 3e trimestre par Empruntis

Marché immobilier : bilan du 3e trimestre par Empruntis

Empruntis dresse le bilan du 3ème trimestre d’un marché immobilier marqué par des conditions de financement très propices pour les emprunteurs. Avec des taux qui poursuivent leur baisse, des prix relativement stables, et toujours les dispositifs d’aide comme le PTZ, les emprunteurs retrouvent un climat de confiance.

«Si la demande de financement a baissé de 5% ce trimestre, seul le mois de juillet montre une rupture avec -21% par rapport à juillet 2015, qui avait été marqué par la hausse rapide des taux et donc des demandes de financement.»

bilan-empruntis.jpg

Des primo-accédants plus modestes :
dossier-credit.jpg– + 4 % de primo-accédants en août et septembre vs. 2015

 Un apport moyen nettement moins important (-13% vs. T3 2015)

 Ils empruntent plus (+5% au T3 2016) sur même durée

 Près de 2 fois plus de primo-accédants sans apport au T3 2016 (14% au T3 2016 vs. 7,75 au T3 2015))

 Le PTZ a fait la différence :

 + 20% de bénéficiaires dans le neuf (71% vs. 59% au T3 2015) et + 224% de bénéficiaires dans l’ancien (8,61% vs. 2,66% au T3 2015)

Des secundo-accédants plus « favorisés » :

 Des revenus en hausse de 9% vs. T3 2015

 Un apport global en hausse de 18% vs. T3 2015

 Ils empruntent + 10% par rapport au T3 2015 sur même durée

 Ils sont plus nombreux à vouloir vendre leur ancien bien, mais moins nombreux en proportion (-4%) à vouloir vendre avant d’acheter. Ils sont 18% en plus à vouloir revendre dans les deux ans et profiter d’un mécanisme de financement avec relai

bilan-3e-trimestre-marche-immo.gif

“Le dynamisme du marché est net en août et septembre, avec +2% et +8% vs. 2015, avec des conditions de financement et un coût du crédit qui ont permis aux primo-accédants plus modestes ou sans apport d’accéder à la propriété, et aux secundo-accédants de réunir les conditions idéales pour emprunter plus sur une même période “, explique Cécile Roquelaure, Directrice communication et Etudes d’Empruntis.

« Pour la fin d’année, on peut compter sur une probable stabilité des taux et un marché toujours très dynamique, quel que soit le type de projets ! »
, anticipe Cécile Roquelaure.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.