Les Français ont besoin d’information pour trouver le logement idéal

Les Français ont besoin d’information pour trouver le logement idéal

NDRL : suite et fin de l’Etude Orpi & Ipsos “Peut-on encore devenir propriétaire en France ?”.
Au global, 68 % des Français se déclarent aujourd’hui mal informés sur les aides dont ils pourraient disposer pour acheter un logement. Plus frappant encore, 74 % des personnes ayant l’intention d’acheter un logement principal d’ici trois ans soulignent ce manque d’information.

Les personnes interrogées identifient les agences immobilières comme légitimes dans cet accompagnement. En effet, 93 % des Français plébiscitent le rôle d’information des agences immobilières en matière de législations en vigueur, de formalités administratives etc. Ils sont 90 % à estimer qu’elles ont un rôle à jouer en matière de conseil dans le choix d’un bien immobilier et 77 % à leur assigner une mission d’arbitrage sur les prix des biens proposés à la location ou à la vente.

La réputation de l’agence immobilière et sa connaissance pointue de la région sont deux critères prioritaires de choix pour quatre Français sur cinq, preuve de la valeur d’expertise qu’ils lui reconnaissent. De fait, pour 67 % des Français, les agences immobilières demeurent le moyen prioritaire pour rechercher et trouver un logement. Elles sont néanmoins talonnées par les sites Internet d’annonces immobilières de particuliers, plébiscités par 63 % des Français.

Pour réaliser l’un des achats les plus importants de leur vie, les Français ne se sentent pas assez armés pour prendre la bonne décision. Si, paradoxalement, ils sont de plus en plus nombreux à avoir recours à Internet, l’agence immobilière reste le vecteur privilégié dans la recherche et surtout la concrétisation du projet de logement idéal.

A la recherche du logement idéal : la quête du Graal

2011-04-03_005327.jpgEncore une fois, des disparités se dessinent entre l’Ile-de-France et la province dès lors qu’il s’agit de définir le logement idéal, preuve supplémentaire que l’accès à la propriété est largement soumis aux contraintes de localisation notamment. En effet, si 80 % des Français ayant un projet immobilier à plus ou moins long terme souhaitent acheter une maison, ils sont seulement 60 % en Ile-de-France, contre 84 % en province. De fait, 40 % des franciliens en projet souhaitent acquérir
un appartement, contre seulement 16 % pour la seconde catégorie.

Au global, 53 % des personnes interrogées préfèreraient acheter un bien neuf. 27% d’entre elles se verraient plutôt vivre dans une petite ville (entre 2 000 et 20 000 habitants), devant la campagne ou des villes de plus grande ampleur. Seules 9 % des personnes interrogées pourraient idéalement envisager vivre dans la banlieue d’une grande ville.

Plus spécifiquement, les critères du logement idéal varient en fonction des
tranches de vie. Ainsi, si la superficie du logement compte pour 44 % des
Français, elle est d’autant plus importante pour les moins de 40 ans qui sont 51 % à y faire attention. De la même manière, la proximité avec les commerces constitue un critère de choix pour 36 % des Français. Cette proportion passe à 67 % chez les seniors.

Au global, la qualité du niveau de vie prévaut sur le reste. On constate en effet avec surprise que la présence d’un jardin est essentielle pour 47 % de l’ensemble des personnes interrogées, devant la superficie notamment. Par ailleurs, 48 % d’entre elles ne sont pas prêtes à passer plus de trente minutes à l’aller dans les transports pour se rendre sur leur lieu de travail.

Pas question donc, de perdre du temps dans les trajets, même pour le logement de ses rêves. Autant de preuves que le confort et la qualité de vie jouent un rôle décisif dans la décision d’achat.

Enfin, les Français se retrouvent sur le choix de la région idéale : sans surprise, le Sud de la France devance les autres régions pour près d’un Français sur deux. De manière générale, une maison neuve, située dans une petite ville, avec un jardin… tel semble être le logement idéal des Français aujourd’hui.

POINT DE VUE, Bernard Cadeau, Président d’ORPI
Il est souvent très difficile de pouvoir satisfaire tous les critères d’un acquéreur, comme celui souvent d’amener la ville à la campagne ! L’immobilier peut se comparer à un triptyque : il y a ce qu’on veut, ce qu’on peut et ce que l’on a.
Chaque projet résidentiel étant spécifique, le rôle d’un agent immobilier est d’accompagner chaque client à trouver un équilibre entre ses rêves et la réalité du marché pour dénicher au final le bien qui lui correspond le mieux.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.