Le réseau Guy Hoquet sonde les attentes des Français sur les agences immobilières

Le réseau Guy Hoquet sonde les attentes des Français sur les agences immobilières

Faire appel aux services d’un agent immobilier ? Les Français y sont plutôt frileux, puisque globalement, près de la moitié des transactions en France s’effectuent entre particuliers… Pour mieux comprendre les attentes des Français, le réseau d’agences immobilières Guy Hoquet L’Immobilier et l’IFOP ont réalisé un sondage sur leur perception du métier d’agent immobilier. Les résultats ont permis de dégager un portrait-robot de l’agent immobilier idéal : celui-ci doit être en mesure de proposer un accompagnement et des solutions dans toutes les phases du projet immobilier et être impliqué dans la vie de son quartier.

Un constat sévère pour le métier d’agent immobilier

Dans la famille « immobilier », je ne demande pas… l’agent immobilier : aux termes de l’étude, 66 % des Français disent avoir une mauvaise opinion des agents immobiliers ! En tête des reproches, le manque de proximité avec les clients (58 %) et l’insuffisante implication dans la vie du quartier (73%) : « Nous devons prendre acte de ces résultats très négatifs et nous interroger rapidement sur les causes, propose Guy Hoquet. Il est probable que l’ouverture d’agences par des non-professionnels de l’immobilier explique en partie la dégradation de l’image de cette profession ». Une once de mea culpa ? Rappelons que le gros des bataillons de recrutement des réseaux d’agences immobilières, pour la plupart développés en franchise à l’instar de Guy Hoquet, s’effectue parmi des non-professionnels du secteur…

Mieux cerner les attentes des Français

L’étude a donc cherché à savoir quelles sont les attentes des Français vis-à-vis des agents immobiliers : des solutions adaptées à leurs souhaits (57 %), la capacité à les informer sur la législation et les prix en vigueur (48 %) et une bonne connaissance du marché (36 %). Surtout, « 95 % des Français apprécieraient ainsi que l’agent immobilier dispense plus facilement des conseils non commerciaux (indication des quartiers en développement, opportunités du marché, etc.) et 75 % souhaiteraient qu’il participe davantage à la vie sociale du quartier ». Les Français sont donc exigeants vis-à-vis de la qualité de l’information délivrée… sans être forcément prêts à payer pour ! Toujours plus, donc, pour les agents immobiliers : « En période de crise, nous devons plus que jamais porter nos efforts sur le renforcement de notre expertise et sur la qualité de la relation client », explique Guy Hoquet.

Réponses et engagements du réseau Guy Hoquet L’Immobilier

Dans les mois à venir, le réseau annonce qu’il va renforcer l’expertise et le professionnalisme de ses agents immobiliers. Au programme, le développement du « Contrat prioritaire », par lequel l’agent s’engage sur un plan d’action concret, avec un échéancier à respecter, une obligation de moyens et une garantie de résultats ; l’ouverture à la rentrée de L’Ecole des ventes Guy Hoquet, dédiée à la formation avec une équipe pédagogique dédiée, qui va accueillir stagiaires, négociateurs du réseau ou potentielles recrues, pendant un mois au cours duquel leur seront proposés des cours théoriques et des expériences pratiques en situation ; et la certification progressive en norme ISO 9001 de toutes les agences du réseau en 2009.

Sur le terrain, l’enseigne entend organiser des rencontres pédagogiques par quartier avec les habitants du 13 au 19 octobre 2008. Baptisées « Journées citoyennes », elles auront pour objectif de dispenser aux particuliers conseils pratiques et astuces : solutions de financement, pièges à éviter, quartiers qui ont la cote, etc. Et lors des déménagements/emménagements, chaque client se verra livrer son premier petit-déjeuner avec la carte des commerçants du quartier, partenaires de l’opération.

Enfin, le réseau va procéder à la refonte de son identité visuelle à la rentrée, avec l’apparition d’« un logo plus sobre et plus moderne en accord avec la nouvelle image du réseau ». La nouvelle Guy Hoquet attitude va-t-elle contribuer à changer la perception des agents immobiliers ?

Le réseau Guy Hoquet modernise son identité visuelle

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.