Le meilleur moment pour acheter ? 72% des acquéreurs le pensent

Le meilleur moment pour acheter ? 72% des acquéreurs le pensent

La 15ème vague de l’Observatoire du Moral Immobilier revèle une embellie dans les intentions d’achat des futurs acquéreurs : Perception des futurs acquéreurs : 72% pensent que c’est le bon moment pour acheter.

En effet, début 2015, les candidats à l’acquisition immobilière sont plus confiants dans l’aboutissement de leur projet à court terme. Enthousiastes, ils sont 72% à estimer qu’il s’agit du bon moment pour acheter, et 78% à estimer que les taux d’intérêt sont attractifs, des taux records depuis la création de l’observatoire.

« Parmi les éléments qui expliquent cet état d’esprit figure désormais une certaine stabilité de la situation financière des acheteurs potentiels qui vient s’ajouter à des taux d’intérêts historiquement bas ainsi qu’au prognostic fort d’une stabilité des prix. » souligne Cyril Janin, Directeur Général de Logic-Immo.com et porte-parole de l’Observatoire du Moral Immobilier.

« En 5 ans, c’est la première fois que les futurs acheteurs parient sur une stabilisation du niveau de vie en France dans les 6 prochains mois (54%). Cette nouvelle étude prouve que le profil psychologique du futur acquéreur a profondément évolué depuis 2010 et 2015 semble annoncer l’année de l’exigeance. Trouver LE bon bien, là est toute la question.» complète Stéphanie Pécault, Responsable Etudes chez Logic-Immo.com.

En 5 ans, comment ont évolué les intentions d’achat ?

Depuis 5 ans, l’Observatoire du Moral Immobilier décrypte la perception des candidats à l’accession à la propriété quant à l’évolution du marché immobilier. Piloté par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com en collaboration avec TNS Sofres, cet observatoire prend le pouls de plus de 1200 futurs acquéreurs ayant un projet d’acquisition sous un an et s’exprimant sur leur confiance quant à la concrétisation de leurs projets.

Début 2015, comme en 2014, le nombre de candidats à l’accession s’avère relativement bas. 2,5 millions de Français envisagent de se lancer dans un projet
d’acquisition qui devrait se concrétiser d’ici à 1 an. C’est 500 000 de moins qu’en 2011, période précédant le retournement du marché immobilier, ou qu’en 2013, date
à laquelle la baisse des taux d’emprunt avait fortement ravivé l’intérêt des futurs acquéreurs.

La conséquence positive de cette baisse réside dans le rééquilibrage du marché. En effet, le spectre de la baisse des prix a incité des vendeurs à revenir sur le marché. Ainsi à partir de 2013, le nombre de vendeurs potentiels est remonté de 1,5 millions à 2 millions avant de se stabiliser. L’année 2015 s’entame donc avec un marché relativement équilibré : 2,5 millions d’acheteurs face à 2 millions de vendeurs. Pourtant, comme en 2014, les intentions d’achat et de vente peinent à se concrétiser et le marché ne semble pas encore renouer avec la dynamique des années antérieures.

2015-03-25_153852-logic-immo.png

Sources : Enquête réalisée auprès de 1294 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à 1 an interrogées en janvier 2015. Echantillon représentatif redressé à partir des données de cadrage TNS Sofres.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.