Le marché immobilier résidentiel au 3e trimestre 2011

Le marché immobilier résidentiel au 3e trimestre 2011

Au troisième trimestre 2011, le marché de l’immobilier résidentiel envoie toujours des indicateurs positifs, avec des volumes qui rejoignent leurs records de 2007 (826 000 logements sur un an) et des prix de transaction orientés à la hausse (+6.7% sur un an).

Pour autant, ces chiffres n’intègrent pas encore la dégradation économique en
cours ni la contraction des volumes de crédit à l’habitat. Par ailleurs, la politique fiscale, hier favorable, a pris un tour déflationniste avec la disparition programmée du dispositif fiscal Scellier, le rabotage du PTZ+ et l’augmentation de la fiscalité sur la plus-value sur les résidences secondaires et l’investissement locatif. Dans ce contexte, l’immobilier résidentiel devrait entrer en 2012 dans une phase de ralentissement, toutefois amorti par la persistance d’une demande non satisfaite en logements.

L’immobilier résidentiel en France

L’immobilier résidentiel en FranceSources : extrait de La Française AM / La lettre des Gestions Immobilières

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.