L’année 2008 plus marquée par la baisse des ventes que celle des prix selon les Notaires

L’année 2008 plus marquée par la baisse des ventes que celle des prix selon les Notaires

Selon les derniers chiffres publiés par les Notaires, le marché immobilier pour l’année 2008 s’est caractérisé par une baisse des volumes extrêmement forte au 4ème trimestre. Le nombre de ventes, marchés du neuf et de l’ancien confondus, a enregistré une chute d’environ – 20 % du nombre de transactions, qui sont passées de 929 300 en 2007 à 746 400 ventes en 2008. Le recul est de – 17 % en moyenne (de 802 000 à 669 000 ventes) dans l’ancien et de – 37,6 % dans le neuf de 127 300 ventes à 79 400 ventes). « Sont concernés tous les secteurs géographiques et tous les types de biens, le bâti comme le non bâti, les appartements comme les maisons, le terrain isolé comme le terrain en lotissement, le studio comme le grand appartement », constatent les Notaires.

La baisse des prix est en revanche nettement plus modérée. Au 4ème trimestre 2008, l’indice notaires-INSEE constate pour les appartements un recul de – 1,5 % pour la France entière (- 3,5 % pour la Province et – 0,8 % pour l’Ile-de-France) et pour les maisons de – 4 % pour la France (- 4,4 % pour la Province et de – 3,9 % pour l’Ile-de-France). « Contrairement à la précédente crise immobilière (1992-1998), au plan national, cette baisse de prix concerne plus les maisons que les appartements ».

Trois phénomènes sont à noter selon les Notaires : les prix des biens de petite surface (appartements et maisons) ont mieux résisté à la baisse des prix, les prix dans le neuf n’ont diminué que très ponctuellement, et « contrairement à une idée répandue à tort, les primo-accédants n’ont pas déserté le marché immobilier renforçant même légèrement leur présence en 2008 » (19 % en 2007 et 19,2 % en 2008).

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.