Évolution de l’immobilier résidentiel

Évolution de l’immobilier résidentiel

Extrait de la lettre de la Française AM, décembre 2012 : Selon l’INSEE, les prix des logements anciens en France ont été pratiquement stables au 3 trimestre 2012 en affichant une très légère baisse de -0,1 %. Sur un an néanmoins, la lente érosion des valeurs – et le changement de cycle – sont devenus indiscutables puisque les prix ont décru de 1,1 % sur les douze derniers mois. En Ile-de-France, les prix se sont stabilisés au cours de l’année écoulée. Les mises en chantier de logements neufs en France reculent de nouveau de 5,7 % sur un an à fin octobre. Les ventes de logements neufs continuent elles aussi à chuter : sur les quatre derniers trimestres, 93 400 logements neufs ont été commercialisés, soit une baisse de 9 % sur un an.

Les taux d’emprunt sont toujours orientés à la baisse et s’établissent à 3,37 % en moyenne en octobre (3,44 % en septembre), atteignant ainsi leur point le plus bas depuis novembre 2010. En revanche, la production de crédit est en net recul : le pic habituellement constaté en début d’hiver ne s’est pas matérialisé et le nombre total de prêts accordés chute de 27,4 % en octobre sur un an glissant.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.