État du marché immobilier : tassement du nombre de futurs acquéreurs

État du marché immobilier : tassement du nombre de futurs acquéreurs

ÉTAT DU MARCHÉ IMMOBILIER : 1.1. Vers un tassement du nombre de futurs acquéreurs

Le nombre de français ayant un projet d’acquisition est passé de 3 à 2,5 millions entre janvier 2011 et janvier 2012. Le nombre de français ayant un projet de vente s’est, quant à lui, maintenu à 1,5 million.
Le déséquilibre entre l’offre et la demande se réduit donc au profit des acquéreurs, ce qui peut apporter plus de souplesse dans la négociation.

1.2. Des conditions d’acquisition perçues comme plus difficiles

En dépit de ces signes de desserrement du marché 59% des futurs acquéreurs considèrent le choix de biens immobiliers comme toujours restreint et 60% d’entre eux considèrent que les délais pour trouver un bien sont relativement longs en janvier 2012.

2. PERCEPTION DES ACQUÉREURS A MOINS D’UN AN

indice-de-confiance.jpg2.1. Des futurs acquéreurs de plus en plus prudents
Entre janvier 2011 et janvier 2012, l’indice de confiance des futurs propriétaires a fléchi fortement, passant de +11,4 points à -14,8 points, traduisant un attentisme, voire un pessimisme croissant chez les futurs propriétaires.

2.2 Un marché perçu comme moins favorable

moment-acheter-un-bien-immobilier.jpgEn janvier 2012, 37% des futurs acquéreurs pensent que c’est le moment d’acheter un bien, contre 50% en un an plus tôt. Ce revirement est lié aux interrogations sur les conditions de financement qui demeurent au cœur de l’actualité immobilière.

En effet, 55% des candidats à l’accession perçoivent un durcissement des conditions d’octroi de
crédit, contre 28% un an plus tôt. Seuls 5% pensent que les prêts immobiliers sont faciles à obtenir.

47% des futurs acquéreurs estiment qu’après avoir atteint des niveaux historiquement bas en 2010, les crédits immobiliers ne sont plus aussi attractifs.

Toutefois, au regard des niveaux atteints avant 2010, les taux n’apparaissent pas particulièrement élevés pour 24% des futurs acquéreurs.

2.3 Une situation financière impactée par la crise

situation-financiere-personnelle-passee.jpgEn janvier 2012, 19% des futurs propriétaires ont perçu une amélioration de leur situation financière au cours des 6 derniers mois, contre 24% un an plus tôt, témoignant de la dégradation du contexte économique.

2.4 Des perspectives futures pessimistes liées à la dégradation du contexte économique

niveaux-de-vie-general-futur.jpgEn janvier 2012, ils sont 73% à anticiper une dégradation du niveau de vie général dans les 6 prochains mois (contre 58% en janvier 2011). Le contexte moins engageant les rend plus hésitants face à un projet d’investissement immobilier.

2.5 Une baisse des prix de plus en plus attendue

baisse-prix-attendue.jpgEn janvier 2012, ils sont 45% à prévoir une baisse des prix immobiliers dans les 6 prochains mois alors qu’ils n’étaient que 11% à envisager cette possibilité en janvier 2011. De fait, nombre de futurs acquéreurs font le choix de |’attentisme.

3.IMPACT DE L’APPROCHE DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES

L’approche des élections « fige » les projets des candidats à l’accession. Les hésitations des futurs acquéreurs se font d’autant plus fortes que l’immobilier s’invite dans les discours des candidats. En janiver 2012, 19% des futurs acquéreurs envisagent-de retarder leur projet contre 9% il y a seulement 3 mois.

 Sources : Logic-immo.com / TNS Sofres

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.