Dans l’Est, les loyers se stabilisent mais les prix baissent

Dans l’Est, les loyers se stabilisent mais les prix baissent

« La rentrée est dans le rouge à Reims et à Dijon », constate le baromètre SeLoger pour le mois de septembre sur l’évolution des prix de mises en vente et en location des biens immobiliers dans l’ancien ; en trois mois les prix de mises en vente ont reculé de – 0,6 %. Impossible dans ces conditions de corriger une tendance annuelle mauvaise pour Dijon, – 5,6 %, et plus raisonnable pour Reims, – 0,9 %. En revanche, Troyes tire son épingle du jeu avec un rebond depuis juillet de 1,2 %. « Une correction bienvenue », commente SeLoger, après la chute annuelle de – 8,4 %. A l’inverse, après avoir bien résisté sur l’année (- 0,7 %), Auxerre lâche prise et voit ses prix de mises en vente s’effondrer avec – 10,3 % de baisse en seulement trois mois.

Après une baisse annuelle de plus de 4 %, Strasbourg voit ses prix de mises en vente progresser à nouveau, avec + 1 % en trois mois. Mis à part Lons-le-Saunier (+ 3,5 % en trois mois), toutes les villes de la région baissent leurs prix de mises en vente. Metz recul de 1,3 % en trois mois et affiche des biens à 2 048 €/m². Epinal a désormais des prix de mise en vente autour de 1 408 €/m², soit une baisse de 1,6 % en trois mois.

La tendance est à la hausse ou à la stabilisation des prix de mise en loyer d’appartements anciens dans la région. A Troyes les locataires souffrent avec une hausse de 3,5 % en trois mois, soit en moyenne plus de 9 € à débourser en plus chaque mois. Même constat pour Mâcon et Châlons-en-Champagne qui ont gonflé leurs prix de plus de 1 %, toujours sur trois mois. En revanche, chanceux sont les locataires de Reims, Nevers et Dijon qui ne voient pas leurs loyers corrigés.

« Calme plat sur le marché locatif », remarque SeLoger. Starsbourg, Metz, Epinal et Colmar voient les loyers d’appartements anciens stagner pour la rentrée 2009. Les locataires sont soulagés après la hausse des mois précédents notamment à Nancy, Strasbourg et Metz. Nancy et Lons-le-Saunier accusent, quant à eux, des baissent de loyers : – 0,5 % et – 0,7 % respectivement et sur trois mois. Seul Besançon enregistre une hausse de ses loyers : + 1,2 % en trois mois.

Pour en savoir plus sur les tendances de l’immobilier en région :

 Prix de mises en vente stables à Paris et en Ile de France,

 Le Sud constate des hausses de prix de mises en vente tandis que Lyon se stabilise,

 Stabilisation des prix de mise en vente dans le Nord et Centre,

 Fluctuations sur la façade Atlantique.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.