Baisse de 25 % des transactions immobilières en 2008

Baisse de 25 % des transactions immobilières en 2008

Secteurs neuf et ancien confondus, le nombre de transactions immobilières devrait chuter de 25 % en 2008, passant de 870 000 ventes en 2007 à 650 000 ventes cette année, selon les estimations publiées par les Notaires de France : « Le marché immobilier se caractérise avant tout par le blocage des transactions, dont le nombre est ramené au volume des années 1993-1994 », indique Me Pierre Bazaille, Président de l’Institut Notarial de l’Immobilier.

Les Notaires soulignent que « la baisse est encore plus brutale sur le marché du neuf (- 33,9 % au 26 août selon la Fédération des promoteurs constructeurs) que sur l’ancien », mais que « les prix dans l’ancien ont continué de grimper de 3,6 % pour les appartements et de 4,3% pour les maisons, de juillet 2007 à juin 2008 », d’après l’indice Notaires-INSEE province. Cette augmentation est même de + 10,1 % à Paris et à Ajaccio pour les appartements, de + 9,7 % à Saint-Denis de la Réunion, + 8,3 % à Rouen et + 7,2 % à Nice. En revanche, les prix des appartements reculent à Rennes, Belfort, et Annecy, et ceux des maisons baissent à Mulhouse par exemple.

Les Notaires restent prudents sur les perspectives dans les prochains mois : « En l’état actuel, nous ne croyons pas à une baisse très prononcée des prix sur 2009, sauf si la crise financière devenait économique avec une augmentation brutale et volumineuse du chômage. Il n’en demeure pas moins qu’une baisse des prix semble amorcée mais de manière différente selon les régions ; celle-ci devrait se faire, toutes choses égales par ailleurs, de manière progressive ; ce qui devrait nous amener à un prix du logement plus raisonnable rapporté aux revenus disponibles des ménages ».

Prix de l’immobilier - Notaires de France

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.