Analyse de l’immobilier résidentiel en France

Analyse de l’immobilier résidentiel en France

Dans un environnement économique toujours fragile, et alors que la reprise économique se fait attendre, les statistiques INSEE-Notaires sur l’immobilier ancien sont venues confirmer l’atonie d’un marché résidentiel français oscillant entre érosion et résistance localisée. Au troisième trimestre 2013, les prix des logements anciens ont en effet baissé de 0,2 % (après des baisses révisées à 0,3 % pour les deux trimestres précédents), ce qui porte la baisse des valeurs à 1,4 % sur un an. Cette baisse annuelle, qui était d’environ 2 % aux trimestres précédents, semble donc se résorber. En Ile-de-France, les prix décroissent de 0,3 % sur un trimestre, et de 1,2 % sur un an.

2013-12-20_120813.jpgPar ailleurs, les transactions (689 000 en année glissante) ont augmenté de 2,2 % par rapport à juin 2013 : l’activité s’est manifestement ressaisie depuis le creux de janvier 2013 (650 000 ventes annuelles). Si une ferme reprise n’est pas attendue sur un marché résidentiel où les cycles sont traditionnellement longs, ce léger rebond illustre les forces de rappel du marché français.

Sources : La Française AM

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.