Agglomération Montpellieraine : baromètre du pouvoir d’achat immobilier

Agglomération Montpellieraine : baromètre du pouvoir d’achat immobilier

Le pouvoir d’achat immobilier des Montpelliérains a diminué depuis janvier 2011, alors que celui des communes alentours a augmenté, dans la moitié des cas.

Une légère hausse des prix, conjuguée à une remontée des taux d’intérêt explique cette donne dans la capitale du Languedoc-Roussillon ou la demande excède toujours l’offre.

Montpellier

À Montpellier, les acquéreurs ne peuvent plus désormais acheter que 85,4 m², soit environ 2,3 m² de moins qu’il y a trois mois.

 Le pouvoir d’achat à Montpellier intra-muros chute de 2,6%, une baisse qui s’explique surtout en raison de la remontée des taux d’intérêt au cours des dernières semaines.

 Côté prix, la tendance à la hausse reste légère (+ 1%) depuis le début de l’année et rejoint le niveau du troisième trimestre 2010. Le prix moyen à Montpellier s’établit désormais à 2.524 € / m².

L’agglomération montpelliéraine

Bonne nouvelle pour les acquéreurs : le pouvoir d’achat immobilier est en hausse pour la moitié des villes de la communauté d’agglomération.

 Dans les 23 communes étudiées, 10 voient, en effet, le pouvoir d’achat immobilier remonter. Ainsi, en trois mois, celui-ci a cru de façon significative à Servian (+ 13%), Gignac (+ 7,3%) et Béziers (+ 5,8%), mais aussi à Frontignan (+ 3,7%) ou encore Lunel (+ 2,9%).

 Les prix immobiliers sont donc revus à la baisse dans la majorité des communes : – 13% pour Servian, – 7% pour Béziers et – 8,3% pour Gignac.
Sur les 23 communes, seules 10 présentent des prix en hausse, Valflaunès (+13%), Lattes (+8,3%), Le Pouget (+6,9%), ou Pignan (+5,8%).

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.