La FNAIM demande le maintien des aides à l’accession à la propriété

La FNAIM demande le maintien des aides à l’accession à la propriété

Alors que le Gouvernement a annoncé pour la rentrée une refonte des aides au logement, la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) demande le maintien des aides à l’accession à la propriété. Elle dénonce notamment le projet présenté devant l’Assemblée Nationale par le rapporteur général de la Commission des Finances, Gilles Carrez, dans son rapport d’information sur l’application des mesures fiscales contenues dans les lois de Finances, qui revient sur le dispositif du crédit d’impôt TEPA sur les intérêts d’emprunts et sur le prêt à taux zéro. La réforme envisagée concentrerait les aides dans l’acquisition d’un bien neuf.

Afin que l’immobilier ancien ne devienne pas le « parent pauvre d’une nouvelle réforme », la FNAIM a appelé le secrétaire d’Etat au Logement et à l’Urbanisme Benoist Apparu à maintenir certains dispositifs d’aide à l’accession à la propriété. « Plus généralement, tant que le problème de l’insuffisance de l’offre foncière ne sera pas résolu, orienter l’aide à l’accession sur le neuf et restreindre le choix de la localisation du lieu de résidence des ménages, serait une grave erreur. Dans les zones les plus tendues, où la production neuve ne satisfait pas la demande, il est plus que jamais nécessaire de privilégier l’ancien », a déclaré la FNAIM. La Fédération a également rappelé que 150 000 ménages modestes qui ont bénéficié d’un prêt à taux zéro dans l’ancien, et notamment dans les zones tendues avec 80 % des prêts distribués en zone A.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.