Halte aux idées reçues : l’achat immobilier n’est pas réservé à une élite !

Halte aux idées reçues : l’achat immobilier n’est pas réservé à une élite !

Acheter un bien immobilier est souvent perçu comme difficile voire inaccessible pour une majorité de Français. Prix élevés, incertitudes économiques…nombreuses sont les raisons qui freinent d’éventuels acquéreurs. L’apport, le taux d’endettement sont bien sûr des éléments pris en compte par les banques. Mais la capacité à épargner, la possibilité pour le futur acquéreur de réaliser des placements par la suite sont des arguments convaincants pour les banquiers.

Le courtier Empruntis a sélectionné quelques dossiers récemment financés :

COUPLE AVEC REVENUS FAIBLES

Un couple de primo accédants du Calvados (14) âgés de 27 et 28 ans

Revenus nets mensuel : 1 400 et 1 200 €
Apport : 5000€
Montant emprunté : 143 000€
Endettement : 29%
Durée : 25 ans

Un couple de primo accédants de Pont à Mousson (54) âgés de 29 et 30 ans

Revenus nets mensuel : 1 400 et 1 080 €
Apport : 20 000€
Montant emprunté : 102 000€
Endettement : 24%
Durée : 20 ans

ENDETTEMENT ELEVE

Un ouvrier agricole d’Anneyron (26), primo accédant âgé de 29 ans né en 1985
Revenus nets mensuel : 1 300 €
Montant emprunté : 50 000€
Endettement : 40%

FINANCEMENT SANS APPORT

Un couple de primo accédants de Roanne (42) âgés de 28 ans, tous deux employés depuis moins de 18 mois.

Revenus nets mensuel : 1 250 et 1 136 €
Montant emprunté : 152 841 € sans apport
Endettement : 34%
Durée : 25 ans

« Trop souvent, on entend dire que les banques ne financent plus le 110%, c’est-à-dire un prêt sans apport. C’est faux. Chaque emprunteur doit savoir mettre en avant ses atouts : épargne, placements futurs… et donner envie au banquier de le conquérir », constate Barbara Coumaros, directrice de la Communication d’Empruntis.

Sources : Empruntis

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.