PRET IMMOBILIER, Crédit immobilier, les taux immobilier, information sur l'immobilier
Accueil > Marché immobilier > Marché immobilier résidentiel : la reprise se confirme selon Laforêt

Marché immobilier

Marché immobilier résidentiel : la reprise se confirme selon Laforêt

Marché immobilier résidentiel : la reprise se confirme selon Laforêt

Une hausse de la demande, qui confirme la reprise amorcée en 2015.

Le premier trimestre de l’année 2016 confi rme l’accéleration des projets d’achats, déjà constatée en 2015. Toutes les catégories d’acquéreurs sont au rendez-vous, et en progression : primo-accédants, secundo-accédants et investisseurs… Tous sont stimulés par la dynamique du marché et les taux de crédit immobilier qui n’ont jamais été aussi bas. En ce début d’année, ces taux ont encore reculé, soutenant toujours la demande et contribuant à rendre solvables des acquéreurs qui ne l’étaient pas. Ce phénomène se constate fortement à Paris, mais également en Ile-de- France et en régions. Le PTZ augmenté et étendu à toute la France est sollicité en régions pour des opérations inférieures ou égales à 100 000€ .

Des transactions en progression.

Le volume de transactions progresse sensiblement en 2016, avec une croissance de 9% sur 3 mois. Les intentions des acquéreurs se concrétisent plus facilement grâce à des vendeurs devenus raisonnables. Ce rythme initié en 2015 est maintenant adopté par l’ensemble du marché. Cette tendance se vérifi e partout en France et surtout dans les zones tendues où l’off re se fait nettement plus rare que la demande, comme à Paris ou dans de nombreuses grandes villes françaises ; dans ce cas, les transactions se concluent rapidement.

Une baisse des prix nuancée.

La baisse des prix ralentit nettement en ce début d’année. Les prix des logements repartent même à la hausse à Paris (+0,7%) et en Ile-de-France (+0,8%) depuis le dernier trimestre 2015. En régions, si les prix reculent globalement de -1,4%, des disparités importantes apparaissent entres les communes où les prix se redressent comme Lyon (+0,9%) et Bordeaux (+0,6%), et celles qui poursuivent une lente baisse, comme Lille (-0,9%) ou Marseille (-0,6%). Les mouvements de prix sont souvent liés à la tension entre l’off re et la demande. Les petites surfaces, demandées à la fois par les primo-accédants et par les investisseurs, se vendent rapidement et souvent au prix fort. A l’inverse, les logements énergivores infl uencent nettement les prix à la baisse. Les prix Parisiens passent de nouveau au-dessus de la barre des 8 000 €/m. au 1er trismestre.

- Sources : Billet de tendances LaForêt (avril 2016)

Article précédent | pret immobilier
Marché immobilier : Forte hausse des demandes et baisse du coût du crédit

Article suivant | credit immobilier
Marché de l’immobilier : les primo-accédants de retour




Mentions légales

Flash taux ! Le meilleur taux actuel (taux fixes, dossiers excellents) :
1.12%
1.30%
1.51%
1.95%


Infosimmo.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur notre site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, consultez notre politique Vie Privée et Cookies