PRET IMMOBILIER, Crédit immobilier, les taux immobilier, information sur l'immobilier
►Trouvez un courtier◄ Crédit immo avec Empruntis
►Taux de crédit immobilier◄ Grille des Taux Courtiers Historique des taux
Accueil > Marché immobilier > Immobilier neuf : quel est le moral des futurs acquéreurs ?

Marché immobilier

Immobilier neuf : quel est le moral des futurs acquéreurs ?

Immobilier neuf : quel est le moral des futurs acquéreurs ?

En juin dernier le gouvernement annonçait une série de mesures visant à favoriser la reprise de la construction en France. Ainsi, les acquéreurs de biens immobiliers dans le neuf deviennent une pièce maîtresse dans cette politique de relance appâtés par un prêt à taux zéro revisité et des aménagements encourageant l’investissement locatif. Mais qui sont ces acheteurs du neuf ? Quelles sont leurs motivations pour orienter leur achat dans le neuf ?

L’Observatoire du Moral Immobilier, piloté par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com a souhaité décrypter la perception des acquéreurs de biens immobiliers orientés sur le neuf à l’heure où la politique gouvernementale propose de nouvelles solutions pour relancer la construction en France.

Estimé à 312 000 à fin mai, le nombre de mises en chantier de logements neufs(1) ménages a quant à lui augmenté de 26% sur cette même période(2) juin une série de mesures visant à relancer la construction. Soutien à l’accession à la propriété avec un prêt à taux zéro (PTZ) reprofilé, développement de l’investissement locatif, simplification des normes de construction... de quoi faire couler beaucoup d’encre parmi les acteurs du marché.

Attentif aux particularités de ce segment de marché, l’Observatoire du Moral Immobilier s’intéresse à la psychologie des acquéreurs dans le neuf (3) . Réalisé sur un échantillon de 1209 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à un an, ce baromètre propose de neuf (3) déchiffrer leur perception quant à la concrétisation de leur projet d’achat.

NEUF OU ANCIEN : 28% D’INDÉCIS

En s’intéressant au profil des acquéreurs dans le neuf, l’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier dresse le constat qu’au deuxième trimestre 2014, les intentions d’achat dans le neuf restent en dessous du niveau d’avril 2012. En effet, sur les 3 millions de candidats à l’accession à la propriété, 13% orientent leur recherche sur le neuf en avril 2014, à comparer à 16% deux ans plus tôt.

L’étude révèle notamment que 28% des foyers n’ont pas encore un avis tranché sur un achat dans le neuf ou dans l’ancien. Ce volume important d’indécis est une constante depuis la création de l’Observatoire.

Pour les acquéreurs qui n’ont pas encore pris de décision, les deux principaux facteurs susceptibles de les décider à basculer dans le neuf sont d’une part la bonne isolation et les économies d’énergie réalisables (35%) et, d’autre part la perspective d’avoir un logement adapté à leurs besoins et à leurs souhaits (31%).

1) Nombre de mises en chantier de logements neufs sur douze mois écoulés entre juin 2013 et mai 2014 (Statistiques du Ministère du Logement - Mai 2014).

2) Statistiques INSEE – 21 942 000 ménages en 1990 et 27 715 000 ménages en 2010.

3) Enquête réalisée par l’Observatoire du Moral Immobilier sur un échantillon représentatif de 1209 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à 1 an, interrogées du 29 avril au 1er mai 2014.

PORTRAIT DES FUTURS : ACQUÉREURS DANS LE NEUF

Parmi les futurs acquéreurs ayant l’intention de s’orienter sur un achat dans le neuf, un profil spécifique semble se dégager. 56 % sont âgés de moins de 35 ans contre 37% pour les acquéreurs dans l’ancien, et 37% sont CSP- contre 29% dans le segment de l’ancien. Actuellement locataires pour 61% d’entre-eux, les acheteurs dans le neuf sont 55% à chercher à réaliser une première acquisition immobilière.

Côté budget, 65% des foyers interrogés envisagent l’acquisition d’un bien neuf compris entre 100 000 et 299 000 euros (alors qu’ils sont 56% à rester dans cette tranche budgétaire pour les projets concernant le parc ancien).

De même, 86% des foyers s’orientant sur le neuf cherchent leur résidence principale, soit une répartition similaire à celle des ménages s’intéressant au parc ancien. Concernant l’investissement locatif, la part des personnes interrogées ayant l’intention d’acquérir dans le neuf est légèrement plus importante (10%) que dans l’ancien (8%).

« Notre étude souligne que les acquéreurs attirés par le neuf sont pour l’essentiel des jeunes ménages primo accédants aux revenus relativement modestes. Dans ce registre, l’ouverture du prêt à taux zéro à un plus grand nombre de ménages des classes moyennes et modestes devrait favoriser la concrétisation de leurs projets. » souligne Cyril Janin, Directeur Général de Logic-Immo.com et porte parole de l’Observatoire du Moral Immobilier.

MOTIVATION DES FUTURS ACQUÉREURS DANS LE NEUF

La constitution d’un capital demeure la principale motivation des acquéreurs orientés sur le foncier neuf.

L’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier s’intéresse également aux raisons principales qui poussent ces futurs acquéreurs à concrétiser leur projet d’acquisition. Il en ressort que la possibilité de constituer un capital représente la première motivation des acquéreurs dans le neuf (46% pour le neuf alors qu’ils ne sont que 31% dans l’ancien a avoir mis en avant cette raison). En effet, la perspective de s’affranchir du paiement d’un loyer ou l’optique de transmettre un patrimoine caractérisent cette motivation qui reste fortement liée au profil de l’acheteur en début de parcours d’acquisition immobilière.

Dans un autre registre, ils étaient 11% à expliquer leur motivation par les opportunités actuelles sur le marché et la possibilité de dégager une plus-value dans quelques années (alors qu’ils ne sont que 5% pour le segment de l’ancien).

Près d’un acquéreur dans le neuf sur deux exprime des appréhensions quant à l’obtention du prêt immobilier.

6 acquéreurs sur 10 ayant l’intention d’acheter dans le neuf pensent que c’est le bon moment pour acheter une maison ou un appartement (à noter qu’ils sont 66% à répondre par l’affirmative pour ceux ayant l’intention d’acheter dans l’ancien).

Concernant leur perception sur l’évolution des prix sur les 6 prochains mois, ils sont 25% à penser que les prix vont augmenter alors qu’ils ne sont que 12% sur le parc ancien, même si la majorité penche pour une stabilité des prix dans les deux cas de figure (neuf et ancien) ou s’attend à une baisse de prix (sentiment partagé par 37% des acheteurs dans le neuf et 41% dans l’ancien).

Mais les ressentis divergent à nouveau pour ce qui relève de la perception des conditions d’octroi des prêts immobiliers. En l’occurrence, 28,5% des acquéreurs dans le neuf estiment que les crédits sont faciles à obtenir alors qu’ils ne sont que 19% pour les foyers ayant l’intention d’acheter dans l’ancien. Un regard optimiste qui demeure minoritaire car près d’un acheteur du neuf sur deux exprime des appréhensions quant à l’obtention des prêts immobiliers.

« La concrétisation d’un projet immobilier ne saurait se faire sans l’aval des partenaires bancaires pour le financer. La relance des acquisitions dans le neuf, tout comme dans l’ancien, reste tributaire d’une plus grande souplesse dans l’attribution des crédits. Les pistes évoquées, et notamment, le prêt à taux zéro élargi devraient participer à la redynamisation du secteur. » explique Cyril Janin.

Réactions

QUESTION À JACQUES CHANUT, PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT

En tant que Président de la Fédération Française du Bâtiment, pensez-vous que les dernières dispositions prises par le ministère de Syvia Pinel devraient permettre de faire basculer le projet des 28% d’indécis entre le neuf et l’ancien en faveur d’une acquisition dans le neuf ?

L’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier a été réalisée avant l’annonce des mesures nouvelles relatives au PTZ+. Par hypothèse, elle n’intègre donc pas leur impact éventuel. À la lumière des simulations en cours, nous pourrons réellement nous faire une idée des effets positifs des mesures relatives à la relance de la primo-accession. Mais nous devrions assister dans les prochains mois à une amélioration de la tendance favorable au neuf, ce dont nous nous réjouissons au même titre que l’ensemble des professionnels.

Par ailleurs, je note avec satisfaction que les ménages ont une bonne appréciation du marché. C’est, en effet, le bon moment pour acquérir un logement neuf : taux d’investissement à un niveau historiquement bas, baisse des coûts de construction, prix global sage. Pour beaucoup de ménages, l’achat d’un logement constitue la grande affaire de leur vie. On comprend, dès lors, l’importance des variables macroéconomiques. Je crois qu’il faut dire et redire que les bonnes opérations au plan financier sont très souvent celles qui se font à contre-cycle. Pour toutes ces raisons, c’est donc bien le moment d’acheter.

QUESTION À MAËL BERNIER, PORTE-PAROLE ET DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION DE MEILLEURTAUX.COM

L’étude montre que près d’un acquéreur sur deux dans le neuf considère que les prêts immobiliers sont difficiles à obtenir ? En tant que professionnel du financement, que pensez-vous de ce constat ?

C’est tout à fait paradoxal et finalement assez révélateur du climat ambiant : en effet, bien que les taux n’aient jamais été aussi bas, les banques sont jugées de plus en plus durement. Or, en tant que courtier, nous analysons depuis maintenant plus d’une dizaine d’années les critères d’octroi des banques et rien n’a changé dans un sens ou dans un autre depuis 2009 ; les conditions d’octroi sont et restent les mêmes : 10% d’apport exigés (dans 9 cas/10) et 33% d’endettement (c’est-à-dire des remboursements mensuels ne dépassant pas un tiers des revenus). C’est dans ce cadre que le prêt à taux zéro dans le neuf constitue un vrai avantage car il est considéré par les établissements bancaires comme un apport. Dans ce sens, son élargissement annoncé fin juin à des familles qui jusqu’ici en étaient exclues pourrait leur donner un coup de pouce notable également psychologique.

Méthodologie Enquête # Avril 2014 :
*Enquête réalisée sur un échantillon représentatif de 1209 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à 1 an, interrogées du 29 avril au 1er mai 2014.

- Sources : Logic-immo.com

Article précédent | pret immobilier
Sondage Vivastreet : pour plus de 2 Français sur 3, le prix de l’Immobilier n’est pas le principal frein à l’achat

Article suivant | credit immobilier
#immobilier : Le prix des logements se stabilise



Vous avez un projet immobilier

Le meilleur taux observé en juillet 2014

1.00%
1.30%
1.51%
1.79%
Taux fixes hors assurance, relevés chez les meilleurs courtiers prêt immobilier : Empruntis, Ab Courtage ou Cafpi
Taux des CourtiersIndicateur des Taux

Trouvez le meilleur taux

recherche prêt immobilier

Simulation gratuite, réponse immédiate !

pret immobilier et meilleur taux

Choisissez la meilleure banque pour votre prêt immobilier !

Photo © Scott Webb

Vos outils immobiliers

outils immobilier

Je prépare mon plan de
financement immobilier

Calculez votre crédit
immo : mensualités,
frais notaire, taux...


Articles les plus populaires

Calculez l'ensoleillement de votre bien immobilier
Calculez l’ensoleillement de votre bien immobilier
Le prêt 1 % logement (ou Action Logement)
Le prêt 1 % logement (ou Action Logement)
Légère hausse des taux de crédit immobilier mais dynamisme des futurs acheteurs
Légère hausse des taux de crédit immobilier mais dynamisme des futurs acheteurs
rachat de crédit

Astuces Immobilières

Comment rédiger une bonne annonce pour vendre son logement ?
Comment rédiger une bonne annonce pour vendre son logement ?
Lire l'astuce Toutes les astuces


Flash taux ! Le meilleur taux actuel (taux fixes, dossiers excellents) :
1.00%
1.30%
1.51%
1.79%


Infosimmo.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur notre site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, consultez notre politique Vie Privée et Cookies