PRET IMMOBILIER, Crédit immobilier, les taux immobilier, information sur l'immobilier
►Trouvez un courtier◄ Crédit immo avec Empruntis
►Taux de crédit immobilier◄ Grille des Taux Courtiers Historique des taux
Accueil > Immobilier professionnel > Emploi immobilier : les perspectives pour les quatre derniers mois de (...)

Immobilier professionnel

Emploi immobilier : les perspectives pour les quatre derniers mois de l’année

Emploi immobilier : les perspectives pour les quatre derniers mois de l’année

L’art de la prévision est toujours aussi difficile depuis quelques années. Les professionnels de l’immobilier, comme la plupart de ceux des autres secteurs d’activité pensaient fin 2010 que la sortie de cirse était là mais la rechute sur fond de dette souveraine s’est imposée dès la fin du premier trimestre 2011.
Il est certain que la reprise n’aura pas lieu en 2013, peut-être arrivera t’elle en 2014 avec déjà des anticipations favorables dans un an, à la rentrée 2013 mais rien n’est certain.

Pour l’heure, nous pensons que les quatre derniers mois 2012 vont se caractériser par une certaine stabilité par rapport au huit premier mois, avec un bilan global sur l’année compris entre -5 et -10% ; « le pire » n’a pas eu lieu cet été, le scénario du « ni – ni » - ni plongeon ni reprise, est celui que nous privilégions compte tenu de ce que nous percevons actuellement du comportement de nos clients et prospects et de l’environnement économique global dans lequel les activités immobilières ne sont pas les plus mal loties en dépit des menaces qui pèsent en particulier sur la promotion immobilière, l’investissement et la transaction immobilière.

Quels profils et dans quel secteur de l’immobilier y aura-t-il des besoins ces quatre derniers mois 2012 ?

- Les directions immobilières des grands utilisateurs devraient continuer à s’équiper pour optimiser leur coût immobilier et leur parc : recherche de postes de gestion de sites, techniques et de projets, juriste,….
- Parallèlement les consultants en stratégie immobilière utilisateurs devraient être recherchés par les conseils et commercialisateurs en immobilier d’entreprise, les spécialistes du conseil en optimisation, mutation immobilières et en aménagement de bureaux…
- Malgré la baisse des recrutements dans ce secteur à ce jour, nous pensons que les métiers des services et du conseil à l’immobilier, en particulier le property-management et les activités d’AMO/MOD vont continuer à recruter des professionnels confirmés. Il en est de même pour les métiers de l’administration de biens, gestion locative et syndic de copropriété.

Par contre les métiers liés à la transaction locative et à l’investissement devraient souffrir. En immobilier d’entreprise la demande exprimée actuellement est essentiellement motivée par le souhait de rationnaliser les surfaces occupées, de réduire les coûts, de rassembler les équipes mais avec un certain attentisme de la part des utilisateurs. Les délais de transaction devraient s’en ressentir, tout cela étant peu propice au développement des équipes de négociateurs.
Quant à la transaction et au conseil à l’investissement il devrait là aussi souffrir du ralentissement et de l’attentisme en dehors de quelques situations particulières.

Pour ce qui est de la transaction résidentielle, même si le niveau des taux d’intérêt constitue un facteur favorable, il y a fort à parier que la situation ne sera pas propice au recrutement de négociateurs et consultants, au contraire, beaucoup s’accordent à penser que le secteur va perdre bon nombre d’emplois.

- Contre toute attente la promotion immobilière résidentielle privée poursuit ses recrutements, tout particulièrement en région. Cela s’arrêtera-t-il au dernier trimestre ? Impossible de le dire. Il semble qu’il y ait toujours des régionaux qui prennent une dimension multirégionale voire nationale, ainsi que des majors et leaders nationaux qui étoffent leurs équipes à contre cycle, mettant à profit la situation pour engranger des réserves foncières sur les régions qui les intéressent – en général au sud de la Loire - et prendre des parts de marché à horizon de trois ans. De plus les spécialistes de la résidence service (logement étudiant et EHPAD sont d’actualité, mais aussi résidences seniors, résidences d’affaires dont le développement devrait être assuré du fait des besoins et du report de l’investissement privé du Scellier sur le LMNP) et les départements spécialisés des promoteurs généralistes, vont probablement étoffer leurs équipes opérationnelles. Quant à la promotion en immobilier d’entreprise, il y a si longtemps que les recrutements se sont arrêtés et que les équipes ont perdu leurs développeurs sinon leurs responsables de programmes qu’il n’est pas impossible que certains besoins se manifestent chez les leaders. Les recherches de développeurs avaient d’ailleurs failli repartir au second trimestre 2011, mais les projets de recrutement ont fait long feu avec la crise boursière de l’été la même année.

Les investisseurs institutionnels n’ont pas été très actifs en matière de recrutement depuis le début de l’année et nous pensons qu’en dehors de postes ponctuels techniques AMO/MOD portant toujours sur la mise à niveau des patrimoines, en dehors aussi de quelques recrutements d’asset-managers, juniors pour la plupart avec quelques seniors, la tendance devrait être la même pour le reste de l’année. Les groupes de SCPI/OPCI vont sans doute être au régime sec en matière d’effectifs compte tenu des recrutements effectués en 2010 et 2011 pour faire face à la très forte croissance de l’activité…Qui devrait fortement chuter cette année, en volume et en marge, et ce malgré l’effet d’aubaine de la fin du Scellier au 31/12.

- L’immobilier du commerce et de la distribution semble touché au niveau des enseignes qui ont peu recruté cette année. La consommation devrait résister voir croître très légèrement mais l’attentisme devrait être de rigueur en matière de recrutement de postes d’expansion et de technique-construction-aménagement. Les foncières et les promoteurs spécialisés devraient avoir quelques besoins, les premières en commercialisation-recommercialisation-négociation et en asset-management spécialisé à un moment ou les enseignes commerciales sont enclines à renégocier leurs loyers, les seconds, en responsable de programmes « retail » parce qu’ils ont très peu recruté depuis trois ans et que les équipes se sont réduites alors que les opérations sont de plus en plus complexes, intégrant notamment tous les éléments du développement durable.
- Le logement social (ESH) et plus généralement d’économie sociale (groupes CIL) devrait poursuivre ses recrutements, compte tenu de la situation du marché du logement dans les grandes métropoles et de l’implication du gouvernement avec les mesures qui vont suivre pour favoriser autant que possible le relèvement de l’activité pour atteindre le rythme de 500.000 logements par an à terme. Développement, programmes, renouvellement urbain, gestion de patrimoine dont les travaux de mise aux normes, gestion de proximité locataires, devraient générer des recrutements, sur l’Ile-de-France et en régions.
- Les fonctions techniques-construction, après quelques craintes de voir l’effet « Grenelle 2 » sur la mise à niveau des patrimoines passer au second plan pour des raisons budgétaires, vont sans doute continuer à être fortement demandées par les maîtres d’ouvrage, les BET, MOD/AMO, clés en main…Là encore l’exécutif à remis, dans les discours officiel tout du moins, le développement durable et les économies d’énergie dans le bâtiment au premier rang des priorités : directeurs de projets ingénierie-maîtrise d’œuvre, maîtrise d’ouvrage, AMO/MOD conducteurs de travaux bâtiment, responsables gestion technique-maintenance, responsables de site, postes de développement durable devraient continuer à être très recherchés.

- Le « Grand Paris » et les engagements pris en matière de cession gratuite de foncier appartenant à l’Etat pour favoriser le développement du logement social par l’intermédiaire du secteur HLM et des SEM, devraient se traduire par des recrutements dans les sociétés et structures dédiées : asset-managers et responsable d’arbitrages dans des structures d’Etat, responsables d’opérations en SEM et EPA…

Ainsi, en prenant pour hypothèse qu’aucun incident macro économique majeur n’intervienne dans les prochains mois, que la construction de l’Europe de demain sera perçue comme irréversible et de plus en plus maîtrisée par les instances centrales, que les mesures gouvernementales annoncées pour enrayer l’accroissement du chômage et favoriser l’emploi, à la fois par l’offre et par la demande, vont être suivies d’effet, l’immobilier français devrait rester actif, se porter mieux que bien d’autres secteurs de l’ économie touchés par la crise internationale, du fait de l’insuffisance du parc de logements dans les grandes métropoles, de la nécessité de le mettre à niveau dans le cadre du développement durable, de construire et de remettre aux normes des immeubles d’entreprise adaptés, de créer les infrastructures de transport adaptées, de répondre aux besoins des étudiants, seniors et cadres en mobilité, de répondre aux besoins d’épargne à long terme des particuliers l’immobilier restant toujours en France une valeur refuge, d’adapter le parc de locaux commerciaux aux évolutions de la distribution moderne et aux exigences, là encore, de Grenelle 2…
En conséquence, l’année 2012 ne sera certes pas « un bon cru » en matière de recrutement, mais dans ces conditions elle ne devrait pas être non plus une « Annus Horribilis ». Bref, toujours le « Ni-Ni ».

- Sources : WWW.FR.HUDSON.COM

Article précédent | pret immobilier
Évolutions en matière de recrutements dans l’immobilier 2012

Article suivant | credit immobilier
Les Salaires de l’Immobilier 2012 : étude de rémunération Hudson Aon-Hewitt



Vous avez un projet immobilier

Le meilleur taux observé en septembre 2012

1.00%
1.30%
1.51%
1.79%
Taux fixes hors assurance, relevés chez les meilleurs courtiers prêt immobilier : Empruntis, Ab Courtage ou Cafpi
Taux des CourtiersIndicateur des Taux

Trouvez le meilleur taux

recherche prêt immobilier

Simulation gratuite, réponse immédiate !

pret immobilier et meilleur taux

Choisissez la meilleure banque pour votre prêt immobilier !

Photo © Scott Webb

Vos outils immobiliers

outils immobilier

Je prépare mon plan de
financement immobilier

Calculez votre crédit
immo : mensualités,
frais notaire, taux...


Articles les plus populaires

Calculez l'ensoleillement de votre bien immobilier
Calculez l’ensoleillement de votre bien immobilier
Le prêt 1 % logement (ou Action Logement)
Le prêt 1 % logement (ou Action Logement)
Légère hausse des taux de crédit immobilier mais dynamisme des futurs acheteurs
Légère hausse des taux de crédit immobilier mais dynamisme des futurs acheteurs
rachat de crédit

Astuces Immobilières

Les toilettes : un critère de plus en plus déterminant pour les acheteurs
Les toilettes : un critère de plus en plus déterminant pour les acheteurs
Lire l'astuce Toutes les astuces


Flash taux ! Le meilleur taux actuel (taux fixes, dossiers excellents) :
1.00%
1.30%
1.51%
1.79%


Infosimmo.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur notre site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, consultez notre politique Vie Privée et Cookies