PRET IMMOBILIER, Crédit immobilier, les taux immobilier, information sur l'immobilier
►Trouvez un courtier◄ Crédit immo avec Empruntis
►Taux de crédit immobilier◄ Grille des Taux Courtiers Historique des taux
Accueil > Immobilier en ligne > Kappea : interview de Joël Bohrer, gérant

Immobilier en ligne

Kappea : interview de Joël Bohrer, gérant

Pouvez-vous nous présenter votre site et comment est née l’idée de ce site d’annonces inversées ? Pouvez-vous nous présenter votre équipe (parcours professionnels, arrivée sur le site (personnages cachés ;o)), etc.) ?

Kappea (http://www.kappea.com) est un site de petites annonces « inversées » : les chercheurs déposent leurs demandes et celles-ci sont « poussées » vers les vendeurs qui peuvent alors choisir leurs clients potentiels. Les acheteurs reçoivent donc des offres pertinentes et les vendeurs deviennent actifs dans le processus de vente.

Kappea fait payer aux vendeurs des mises en relations qualifiées, en opposition à la diffusion en grand volume des autres sites.

Le service est ouvert au grand public, aux professionnels et aux autres sites d’annonces qui souhaitent enrichir leur offre d’un service de mise en relation.

GIF - 20.7 ko
Avec kappea, vous allez pouvoir exprimer votre besoin...

L’idée de créer ce site vient de plusieurs constats. Déjà, la difficulté de trouver un appartement ou une maison malgré (ou à cause de) la quantité de sites d’annonces. Il nous semblait donc intéressant d’apporter une nouvelle façon de chercher et de faire de la veille.

Et le meilleur moyen de trouver ce qu’on cherche, c’est encore de poser la question… D’où l’idée de publier les demandes, et « d’inverser » la tendance habituelle.

Enfin, notre approche permet de montrer au vendeur une partie de la demande, et de le rendre « actif » dans le processus de vente.

Aujourd’hui, l’équipe de Kappea est composée de 5 personnes complémentaires :

- Joël Bohrer, gérant, directeur technique et animateur de l’équipe
- Denis Lachaud, dirigeant d’une agence de communication
- David Eichholtzer, spécialiste du référencement
- Patrick Rein, P.D.G. d’une agence web
- Vincent Abry, bloggueur et statisticien, qui s’occupe plus particulièrement du web-marketing et de la communication

GIF - 18.5 ko
Les mots clés de votre recherche sont suggérés

Cela a-t-il été difficile de décider de prendre à rebrousse-poil tout le marché de l’immobilier ? Comment avez-vous démarré et évolué ? Quels sont les moyens actuellement mis en place (structure des serveurs, levée de fonds, etc.) ?

Prendre à « rebrousse-poil » le marché habituel des petites annonces (et de l’immobilier) est finalement assez « excitant ». On travaille sur quelque chose de connu, à fort potentiel, avec un angle différent. Nous aimons dire que nous sommes le « meetic de la petits annonce » : nous mettons en relation acheteurs et vendeurs.

Le site est ouvert au public depuis le mois d’août 2007, et nous avons déjà recueilli plus de 5000 demandes depuis le lancement. Nous travaillons maintenant à une évolution du site pour en améliorer encore l’ergonomie et la compréhension, ainsi que le développement de l’API et des comptes professionnels.

Tout cela se fait en parallèle de la recherche d’investisseurs. En effet, nous sommes en train de faire notre premier tour de table pour nous donner les moyens de faire évoluer le site et de communiquer de façon importante.

Résolument tourné vers le web 2.0 comme votre partenaire Bmykey que nous avions le plaisir d’interviewer récemment, pouvez-vous nous dire quelle est la (les) fonctionnalité (s) phares qui vous distinguent des autres acteurs de l’immobilier Web 2.0 (en dehors de l’idée des annonces inversées) ?

Le point principal, vous l’avez bien noté, reste tout de même le modèle inversé qui fait la distinction principale. Pour le reste, nous n’avons pas cherché à faire un site « Web 2.0 », mais plutôt de réfléchir à ce qui peut améliorer notre service. On y retrouve donc la visualisation sur une carte de la demande (avec la zone de recherche), des « tags » (mots-clés) pour affiner les recherches, des flux RSS personnalisés et pour chaque rubrique, un système d’alerte via Twitter…

La prochaine version comprendra une partie « RIA » (Rich Internet Application), c’est-à-dire une interface évoluée pour gérer ses offres et ses demandes. Mais une fois encore, le but n’est pas de faire une vitrine technologique, mais bien d’améliorer l’expérience de l’utilisateur.

À notre connaissance vous êtes certainement le second site (voir le 3e sur ce thème même si le votre est certainement le plus abouti de tous), pensez vous tenir suffisamment longtemps pour que le public puisse adopter cette façon (culture) de rechercher un bien ?

Vous avez raison de dire que l’enjeu, c’est de changer des habitudes. Et c’est long. Ce qui est finalement assez « rassurant », c’est justement que d’autres sites aient eu un peu la même idée. La concurrence, c’est sain, et puis cela fait plus de monde pour expliquer le concept (même si nous souhaitons bien sûr faire la course en tête).

Notre difficulté, c’est d’expliquer notre modèle en quelques mots, deux ou trois images, pour que l’internaute qui arrive sur le site comprenne immédiatement le fonctionnement et l’intérêt de notre service.

En général, une fois que les gens ont compris le principe, ils adhèrent et trouvent cela très « naturel ».

Alors combien de temps cela prendra-t-il ? Nous ne le savons pas. Mais le meilleur moyen d’accélérer ce changement d’habitudes, c’est de communiquer largement, faire connaître notre site et notre concept.

Et c’est dans ce but que nous cherchons des financements…

Sur quel modèle économique vous basez-vous pour l’avenir ? Ne craignez-vous pas qu’une grosse pointure de l’immobilier ne prenne votre idée et avance plus vite grâce à leur force de frappe ?

Notre modèle économique, c’est de vendre des mises en relation qualifiées. Aujourd’hui, sur un site d’annonces « classiques », l’annonceur achète du volume de diffusion, une promesse de lectorat. Mais il n’a pas de possibilité d’évaluer la demande réelle.

Avec Kappea, il peut voir les demandes, choisir celles qui correspondent le mieux à son bien (y compris pour des critères qu’il n’aurait peut-être pas notés dans son annonce), et envoyer son offre à ces acheteurs potentiels. En payant une faible somme pour chaque envoi.

Nous faisons le pari que ce modèle basé sur la pertinence plutôt que sur le volume va se révéler très efficace.

Nous proposons aussi des partenariats aux sites d’annonces existants en leur disant « nous avons les demandes, vous avez les offres… travaillons ensemble ». C’est ce qu’a choisi BmyKey. Lorsque vous déposez une offre sur leur site, vous pouvez voir les demandes de Kappea qui correspondent et envoyer votre offre depuis BmyKey. Tout cela en marque blanche, sans connaître Kappea.

Votre recherche ne correspond peut-être pas à la réalité du marché...Nous sommes aussi en train de finaliser une offre pour les agents immobiliers. Ils pourront mettre en ligne très simplement leurs offres depuis un outil dédié, et Kappea les informera dès qu’un acheteur potentiel dépose sa demande sur le site. En un clic, ils pourront alors envoyer leurs offres.

Quant au risque de se faire prendre l’idée par une grosse pointure de l’immobilier, il existe, bien sûr. Mais par cette politique de partenariat, nous espérons le limiter. Et nous avons deux avantages :

- notre identité : nous ne publions que des demandes, vous ne verrez pas d’offre sur le site de Kappea. Cette identité claire nous semble être un point important pour la réussite de notre concept. Les sites existants seraient donc obligés de créer une nouvelle entité

- notre neutralité : actuellement, nous sommes plutôt bien accueillis par les responsables des sites d’annonces existant, qui ne nous voient pas comme des concurrents. Ce qui nous permet de fédérer plus facilement des sites différents…

Enfin, plutôt que d’investir dans le développement et le marketing d’un tel service, ils ont plutôt intérêt à devenir partenaires et partager les revenus avec nous.

La présentation en vidéo de Kappea.com :

[(NDLR : Kappea sortira une nouvelle version dès janvier 2008. Nous ne manquerons pas de faire un test complet. À suivre...

- Testez Kappea (http://www.kappea.com)

- En savoir plus sur Kappea avec une interview filmée par le site Intruders
)]

Article précédent | pret immobilier
État des lieux du côté des professionnels de l’immobilier sur l’internet

Article suivant | credit immobilier
Chat avec un courtier en crédit immobilier



Vous avez un projet immobilier

Le meilleur taux observé en décembre 2007

1.00%
1.30%
1.51%
1.79%
Taux fixes hors assurance, relevés chez les meilleurs courtiers prêt immobilier : Empruntis, Ab Courtage ou Cafpi
Taux des CourtiersIndicateur des Taux

Trouvez le meilleur taux

recherche prêt immobilier

Simulation gratuite, réponse immédiate !

pret immobilier et meilleur taux

Choisissez la meilleure banque pour votre prêt immobilier !

Photo © Scott Webb

Vos outils immobiliers

outils immobilier

Je prépare mon plan de
financement immobilier

Calculez votre crédit
immo : mensualités,
frais notaire, taux...


Articles les plus populaires

Foncia présente le 1er cycle de la vie immobilière : les jeunes et le départ du foyer parental
Foncia présente le 1er cycle de la vie immobilière : les jeunes et le départ du foyer parental
Calculez l'ensoleillement de votre bien immobilier
Calculez l’ensoleillement de votre bien immobilier
Le prêt 1 % logement (ou Action Logement)
Le prêt 1 % logement (ou Action Logement)
rachat de crédit

Astuces Immobilières

Bien acheter : 5 clefs utiles !
Bien acheter : 5 clefs utiles !
Lire l'astuce Toutes les astuces


Flash taux ! Le meilleur taux actuel (taux fixes, dossiers excellents) :
1.00%
1.30%
1.51%
1.79%


Infosimmo.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur notre site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, consultez notre politique Vie Privée et Cookies