PRET IMMOBILIER, Crédit immobilier, les taux immobilier, information sur l'immobilier
►Trouvez un courtier◄ Crédit immo avec Empruntis
►Taux de crédit immobilier◄ Grille des Taux Courtiers Historique des taux
Accueil > Crédit immobilier > Taux Régionaux > Prêt immobilier : taux très bas et marché au ralenti

Taux Régionaux

Prêt immobilier : taux très bas et marché au ralenti

Prêt immobilier : taux très bas et marché au ralenti

En juin, le mouvement de baisse des taux de crédit enclenché début 2012 se poursuit, notamment en Ile-de-France où à 3,89 % en moyenne sur 20 ans, les taux sont proches de leur plus bas niveau historique. Malgré ces conditions très avantageuses, la demande est en baisse à Paris et l’attentisme demeure en raison de la conjoncture économique et des prix qui restent élevés en dépit de la baisse du nombre de transactions. Ainsi, malgré un apport moyen de près de 40 % et des revenus supérieurs à 8 300 € pour un couple, moins de 1 parisien sur 2 achète à Paris, un tiers faisant le choix d’acheter en périphérie et 20 % en province.

Des taux proches de leur plus bas niveau historique mais un marché au ralenti

En juin, les taux de crédit immobilier ont encore diminué, notamment sous l’effet de la chute du taux de l’OAT 10 ans (obligations d’Etat), tombé à 2,26 % le 4 juin, un record historique. En Ile-de-France, les taux s’inscrivent ainsi en dessous de la moyenne nationale à 3,89 % sur 20 ans contre 3,92 % sur l’ensemble du territoire, avec une possibilité de négocier des décotes en fonction de l’apport et de la qualité globale du dossier de l’emprunteur. « Les banques mènent actuellement des politiques de taux très offensives pour conquérir les meilleurs clients, notamment ceux qui peuvent emprunter sur des durées inférieures à 20 ans. Elles sont aujourd’hui 75 % à proposer des taux inférieurs à 4 % sur 20 ans, quand elles n’étaient que 5 % en janvier dernier » explique Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com

Cependant, malgré la chute des taux depuis le début de l’année, le marché parisien semble marquer le pas : d’après les chiffres des Notaires d’Ile-de-France, après un mois de janvier exceptionnel, les ventes à Paris sont en baisse respectivement de 16 et 21 % en février et mars sur un an quand les prix, à 8 260 €/m² en moyenne au 1er trimestre 2012, baissent de 1,1 % par rapport au 4e trimestre 2011 mais restent en hausse de 7 % sur un an. Depuis 2000, les prix à Paris ont augmenté de 186 % et le pouvoir d’achat immobilier pour une mensualité égale à 1/3 du revenu fiscal moyen a baissé de 43 %, passant de 51 m² à 29 m².

Après un premier trimestre marqué par l’attentisme et la prudence des emprunteurs, en avril-mai, la demande de crédit est de retour, sauf à Paris où le niveau élevé des prix reste un frein très important.
« En avril et mai, le nombre de demandes de crédit immobilier est en hausse en moyenne de 14 % par rapport à l’année dernière mais reste en recul de 2 % à Paris. Si l’on observe les dossiers avec compromis de vente signé ou en passe de l’être, le recul est encore plus fort avec une baisse du nombre de dossiers de 24 % sur un an à Paris, contre 12 % en moyenne. Cet attentisme s’explique par le niveau élevé des prix et l’incertitude sur la mise en place de mesures incitatives pour les primo-accédants et les investisseurs locatifs » explique sandrine allonier, responsable de la communication et porte-parole, Meilleurtaux.com.

- Sources : Meilleurtaux.com

info portfolio

Taux moyen sur 20 ans en selon les régions - Src : Meilleurtaux
Article précédent | pret immobilier
Taux de crédit immobilier en région : en baisse !

Article suivant | credit immobilier
Taux de prêt immobilier en région stables ou en baisse selon Empruntis.com





Flash taux ! Le meilleur taux actuel (taux fixes, dossiers excellents) :
1.00%
1.30%
1.51%
1.79%


Infosimmo.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur notre site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, consultez notre politique Vie Privée et Cookies