PRET IMMOBILIER, Crédit immobilier, les taux immobilier, information sur l'immobilier
►Trouvez un courtier◄ Crédit immo avec Empruntis
►Taux de crédit immobilier◄ Grille des Taux Courtiers Historique des taux
Accueil > Astuces immobilières > 6 conditions pour vendre en moins de 3 mois un bien immobilier dans La (...)

Astuces immobilières

6 conditions pour vendre en moins de 3 mois un bien immobilier dans La Capitale

6 conditions pour vendre en moins de 3 mois un bien immobilier dans La Capitale

Face au stock croissant de logements à vendre, et par voie de conséquence, à des acheteurs de plus en plus exigeants, réaliser une transaction immobilière en moins de 90 jours peut paraitre compliqué. Toutefois, si le vendeur respecte certaines conditions, notamment la justesse du prix et la bonne présentation du bien, ce dernier a toutes les chances de vendre son bien dans les meilleurs délais.

Les 170 agences partenaires du réseau Wall-Market.com sont unanimes sur ce point : soit les règles qui suivent sont respectées, le propriétaire vend vite et dans de bonnes conditions, soit c’est tout l’inverse !

1ère condition sine-qua-none : une « juste » estimation

Avant toute mise en vente, prenez le temps de réaliser une estimation précise.
Interrogez les professionnels, le prix moyen du m² dans votre quartier n’est qu’un indicateur pour suivre l’évolution du marché et ne doit en aucun cas servir de référence absolue pour calculer le prix de son logement. Chaque bien immobilier est unique et nécessite l’intervention d’un professionnel pour en calculer sa valeur.
Celui-ci réalisera une estimation écrite, mentionnant une fourchette haute et basse avec un écart de 1% à 5% maximum entre les deux.

2ème condition : ne vous improvisez pas agent immobilier

Vendre seul votre bien vous permettra d’économiser les honoraires d’agence mais vous expose à divers écueils et à de nombreuses erreurs. Surtout, vous risquez d’y consacrer beaucoup plus de temps que prévu. De la publication d’annonces à l’organisation des visites, en passant par la sélection de vos visiteurs, c’est une démarche très chronophage. Contrairement aux professionnels, il vous sera difficile de vérifier le sérieux de la recherche et du financement de vos acquéreurs potentiels.
Sachez qu’il n’est jamais bon d’être juge et partie lors d’une négociation.

3ème condition : un « juste » prix de présentation correspondant à l’estimation

Le prix fixé pour la mise en vente doit impérativement correspondre à l’estimation.
Les vendeurs demande souvent aux agences de présenter leur bien à un prix supérieur à l’estimation, convaincus qu’augmenter le prix lors de la mise en vente permet de profiter d’un éventuel coup de chance et de conserver une marge de négociation plus importante, c’est une double erreur de jugement :

1ère erreur :

Tous les acheteurs savent parfaitement que la hausse des dix dernières années est révolue, la tendance potentiellement baissière est même vécue de manière très anxiogène par les futurs acquéreurs.
Si votre prix de présentation est supérieur à sa valeur estimative, ne ce serait-ce que de 5%, vous risquez de casser la dynamique de vente dès le départ.
Pourquoi ? Tout d’abord par ce que 80% des acheteurs débutent leur recherche sur Internet et créent des alertes email, ils fixent le budget attribué à l’achat en parfaite corrélation avec les prix du marché, aucun écart n’est toléré.
Votre bien le dépassant de 5% il ne sera donc pas sélectionné.
Peu d’appels, peu de visites, résultat : une mauvaise dynamique de mise en vente où vous ne placez pas les acheteurs potentiels en concurrence.

2nde erreur :

Conserver une importante marge de négociation est un atout, c’est faux :
Plus vous augmentez le différentiel entre le prix de présentation et le juste prix de votre bien et plus vous installez le doute. Un acheteur réagira de plusieurs manières.
Soit il ne fera pas d’offre du tout, c’est le pire des cas, il est convaincu qu’il perdra son temps dans une négociation interminable et sans résultat, estimant que vous n’êtes pas conscient de la réalité des prix du marché, voire il ne voudrait pas vous vexer…
Deuxième hypothèse, il se décide à vous faire une offre, il débutera le plus bas possible en se plaçant dans l’optique d’une négociation longue et difficile, au lieu d’une conclusion rapide face aux éventuels autres acheteurs qui pourraient se décider plus vite.
Résultat final, il fera une offre inférieure à l’offre initiale qu’il aurait pu réellement faire immédiatement pour emporter l’affaire à son juste prix.

Le conseil des agences partenaires Wall-Market.com : un bon prix est un prix juste et ferme, avec un minimum de marge de négociation.

4ème condition : préparez votre bien et les documents nécessaires pour la mise en vente

Faites établir tous les diagnostics immobiliers et préparez des copies des documents suivants : taxe foncière, taxe d’habitation, trois derniers procès-verbaux d’assemblées générales, 4 derniers relevés de charges, etc. : ces documents seront indispensables dès le début de la négociation.

Supprimez tous ce qui personnalise trop votre logement. Vous pouvez même déménager les meubles ou les objets dévalorisant le volume des pièces. A Paris, de nombreuses possibilités de stockage vous sont offertes et c’est toujours un peu de déménagement en moins pour l’avenir. Pour rendre votre décoration encore plus neutre, vous pouvez aussi faire appel à un conseiller en home-staging.
Enfin, et avant toute diffusion d’annonce, contrôlez les visuels et photos qui présenteront votre bien immobilier aux potentiels acheteurs.

[...]l’image de votre bien est en jeu.

5ème condition : pour chaque visite, une présentation irréprochable et sans vous !

Aérez votre logement, rangez, et surtout soyez absent pour la visite.
Les professionnels sont unanimes sur ce point : les acheteurs se sentent plus à l’aise pour formuler des critiques lorsque le propriétaire est absent, et surtout plus libres pendant la visite. Si l’acheteur a le sentiment de se sentir presque déjà chez lui, et s’il s’assoit dans le canapé, c’est bon signe ! Dans la majorité des cas, il fera une offre.

6ème condition : ne lâchez pas « la proie pour l’ombre »

Les premières offres sont souvent les meilleures, c’est un fait en immobilier, et surtout dans le contexte actuel. Ne refusez pas trop vite celles-ci, en voulant obtenir toujours plus, vous risquez de réduire à néant tout le travail de l’agence au lieu de le finaliser et de conclure votre vente rapidement.

« Si vous respectez scrupuleusement ses 6 conditions, vous êtes déjà en train de prendre rendez-vous chez votre notaire pour signer votre promesse de vente… » conclut Thierry Maupas – Responsable du Développement du réseau de Wall-Market.com.

- Sources : Wall-Market.com

Article précédent | pret immobilier
Les toilettes : un critère de plus en plus déterminant pour les acheteurs

Article suivant | credit immobilier
Conseils utiles pour les primo-accédants



Vous avez un projet immobilier

Le meilleur taux observé en décembre 2013

1.00%
1.30%
1.51%
1.79%
Taux fixes hors assurance, relevés chez les meilleurs courtiers prêt immobilier : Empruntis, Ab Courtage ou Cafpi
Taux des CourtiersIndicateur des Taux

Trouvez le meilleur taux

recherche prêt immobilier

Simulation gratuite, réponse immédiate !

pret immobilier et meilleur taux

Choisissez la meilleure banque pour votre prêt immobilier !

Photo © Scott Webb

Vos outils immobiliers

outils immobilier

Je prépare mon plan de
financement immobilier

Calculez votre crédit
immo : mensualités,
frais notaire, taux...


Articles les plus populaires

Calculez l'ensoleillement de votre bien immobilier
Calculez l’ensoleillement de votre bien immobilier
Foncia présente le 1er cycle de la vie immobilière : les jeunes et le départ du foyer parental
Foncia présente le 1er cycle de la vie immobilière : les jeunes et le départ du foyer parental
Qu'est-ce qu'une assurance emprunteur ?
Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ?
rachat de crédit

Astuces Immobilières

Comment choisir son contrat de mariage
Comment choisir son contrat de mariage
Lire l'astuce Toutes les astuces


Flash taux ! Le meilleur taux actuel (taux fixes, dossiers excellents) :
1.00%
1.30%
1.51%
1.79%


Infosimmo.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur notre site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus, consultez notre politique Vie Privée et Cookies